Les notes techniques de Singapour

Voici quelques notes techniques concernant le Grand Prix de Singapour

Voici quelques notes techniques concernant le Grand Prix de Singapour. Un tracé urbain aux caractéristiques très inhabituelles...

• Les monoplaces prennent le départ du Grand Prix de Singapour avec les charges de carburant les plus élevées de la saison, ce qui affecte l’usure des pneus, particulièrement en début de course. En plus d’être une longue course, la consommation kilométrique est l’une des plus élevées de l’année en raison de la nature d’accélération/freinage du circuit. Près de la moitié du tour est négociée à pleine charge d’accélération, mais il y a également de nombreuses zones de freinage.

• L’un des virages les plus difficiles pour les pneus est le « Singapore Sling », juste après la plus longue ligne droite du tour. Bien qu’il ne s’agisse pas du virage le plus rapide, les pilotes prennent le vibreur pour emmagasiner de la vitesse et les pneumatiques heurtent ceux-ci à environ 130 km/h.

• Un facteur important ayant son importance sur la stratégie est le temps nécessaire pour un arrêt aux stands. Singapour est l’un des handicaps de temps les plus élevés de la saison, en raison d’une vitesse limitée à 60 km/h dans la pitlane de 404 mètres.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités