Les notes techniques du Hungaroring

Quelques éléments à bien maîtriser pour aller titiller les chronos sur le Hungaroring

Quelques éléments à bien maîtriser pour aller titiller les chronos sur le Hungaroring...

- La ligne de départ-arrivée fait tout juste un peu plus de 700 mètres et elle est la seule ligne droite du tracé. Les pneus subissent constamment des charges latérales sur les 14 autres virages du tracé de 4,381 km. Les monoplaces sont à pleine puissance pendant seulement environ 10 secondes sur le tour.

- Les monoplaces avalent les vibreurs à la chicane des virages 6 et 7 comme s’ils étaient sur la trajectoire. Il en résulte un impact important, équivalent à 800 kg sur les pneus.

- Sur le Hungaroring, les réglages proposent de forts appuis pour maximiser le grip. Les suspensions sont réglées au plus souple pour améliorer la traction, tout comme à Monaco.

- Les monoplaces ont également besoin d’un angle de braquage plus élevé pour les changements de direction, et sont donc souvent rigides à l’avant afin d’assurer la précision nécessaire pour garder la trajectoire. Il est néanmoins important de ne pas accentuer l’usure des pneus ; un facteur vital en Hongrie.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités