Les notes techniques Renault Sport F1

partages
commentaires
Les notes techniques Renault Sport F1
13 mars 2014 à 14:00

-> L’ensemble des équipes de liaison Renault accueille un membre supplémentaire cette année

-> L’ensemble des équipes de liaison Renault accueille un membre supplémentaire cette année. Huit personnes interviendront désormais auprès de chaque écurie motorisée par le constructeur français. Un ingénieur, un technicien, un électronicien et un ingénieur performance travailleront ainsi sur chaque monoplace.

-> Le turbocompresseur peut atteindre des vitesses de rotation de l’ordre de 100 000 tr/min : cela équivaut à 1 500 rotations par seconde !

-> Le MGU-H est également capable d’atteindre des vitesses de rotation très élevées puisqu’il est couplé au turbocompresseur.

-> Le MGU-K joue un rôle prépondérant dans la performance. En 2013, un problème de KERS entraînait une perte d’environ 0,3s par tour sur à peu près la moitié des circuits du calendrier. En 2014, les conséquences d’une panne de MGU-K seront autrement plus pénalisantes, la monoplace n’étant alors propulsée que par le moteur à combustion interne, ce qui la mettrait, dans les faits, hors course.

-> Chaque pilote se voit allouer seulement cinq groupes motopropulseurs au cours de la saison de Formule Un. Chaque propulseur hybride devra donc être utilisé sur trois ou quatre Grands Prix là où le moteur V8 de la génération précédente en couvrait au maximum trois.

Prochain article Formule 1
Vettel s'inspire de la saison 2012 d'Alonso

Article précédent

Vettel s'inspire de la saison 2012 d'Alonso

Article suivant

Hamilton compare les monoplaces 2014 et 2013

Hamilton compare les monoplaces 2014 et 2013
Load comments

À propos de cet article

Séries Formule 1
Type d'article Actualités