Les notes techniques pneumatiques

La surface de la piste au Brésil est connue pour être bosselée, rendant la recherche de traction difficile pour les pneus, et augmentant les demandes physiques sur les pilotes

La surface de la piste au Brésil est connue pour être bosselée, rendant la recherche de traction difficile pour les pneus, et augmentant les demandes physiques sur les pilotes. La course boucle 71 tours, et le vainqueur de l’an dernier, Mark Webber (Red Bull) s’est imposé en trois arrêts avec 17 secondes d’avance.

L’un des facteurs-clés est la traction combinée : cette phase de transition au cours de laquelle les pilotes passent du freinage à la réduction de la puissance. Interlagos est souple avec les freins, mais conserver le rythme demeure important.

La grande variété de virages à haute et basse vitesse ainsi que les changements d’élévation et la haute altitude au-dessus du niveau de la mer signifient qu’il est difficile de trouver les bons réglages aérodynamiques. Une nouvelle fois, un bon compromis d’appuis intermédiaires à élevés est nécessaire. Le dernier secteur du tour est l’un des plus importants en termes de temps au tour, et est souvent favorisé pour les réglages.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber
Type d'article Actualités