Les pilotes Williams surpris par la rapidité des arrêts au stand

Les pilotes Williams ont affirmé être stupéfaits par la rapidité d’exécution des arrêts au stand lors du premier Grand Prix de la saison en Australie.

Les pilotes Williams surpris par la rapidité des arrêts au stand
Simulation d'arrêt au stand : Williams
Felipe Massa, Williams FW37 : essai d'arrêt au stand
Felipe Massa, Williams FW37 : essai d'arrêt au stand
Valtteri Bottas, Williams FW37 : essai d'arrêt au stand
Williams s'entraine aux arrêts aux stands
Felipe Massa, Williams FW37, s'arrête au stand
Valtteri Bottas, Williams FW37, fait un arrêt aux stands

Valtteri Bottas et Felipe Massa ont même précisé avoir été pris par surprise par des pit stops effectués en un peu plus de deux secondes. Car au cours des dernières années, les changements de pneus, trop lents, représentaient le talon d’Achille de l’écurie Williams.

"Le premier pit stop effectué aussi rapidement m’a vraiment surpris", explique Bottas. "Le feu vert s’est illuminé et j’ai toute de suite cru à une erreur ! Mais nous nous sommes habitués à ces arrêts plus rapides et à voir le vert s’illuminer plus rapidement. Maintenant, ça va bien."

Son coéquipier, Felipe Massa, avoue avoir lui aussi été étonné. "Je ne m’attendais pas à vivre un arrêt aussi rapide à Melbourne et ça m’a surpris. J’ai même perdu un peu de temps, car je ne m’y attendais pas. Mais après, à Bahreïn et en Chine, je savais que je devais me tenir prêt à démarrer. L’équipe fait un boulot formidable."

Un équipement modifié

Les deux pilotes s'accordent à dire que des modifications techniques apportées à l’équipement utilisé ont fait une grande différence.

"Cela touche essentiellement les pistolets pneumatiques et les écrous de roues", explique Bottas. "Nous avons beaucoup travaillé sur nos changements de pneus au cours des deux dernières saisons, et les gars ont énormément travaillé. Après avoir corrigé les défauts, nos arrêts sont devenus très rapides. C’est un bon point. Cela peut nous aider, car la compétition est très forte un milieu de peloton."

Nous savions qu’il fallait modifier certaines choses, mais nous n’avions pas la chance de le faire sur le champ", précise Massa. "Nous l’avons finalement fait au cours de l’hiver dernier, et cela porte ses fruits. J’ai souvent entendu dire que Williams ne savait pas effectuer des pit stops, ce qui n’était pas du tout vrai. Ce sont les mêmes individus qui les font. Ils sont désormais plus rapides et assez constants."

"J’ai connu un arrêt un peu lent en Chine. Nous avons commis une erreur lors de mon second pit stop. Mais cet arrêt a quand même été réalisé en trois secondes. L’an dernier, pour nous, un arrêt normal était effectué en 3"2 ou 3"3. Nous en sommes à deux secondes aujourd’hui. Cela démontre les progrès effectués. Les gars sont peut-être un peu mieux organisés, mais surtout plus confiants, car l’équipement fonctionne bien. Nous avons bel et bien changé certaines choses, et c’est cela qui compte."

partages
commentaires
Préparer 2017 est financièrement "très difficile" pour Sauber
Article précédent

Préparer 2017 est financièrement "très difficile" pour Sauber

Article suivant

Ecclestone est contre la protection du cockpit

Ecclestone est contre la protection du cockpit
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021