Les plus belles courses de Mark Webber : Autriche 2003

Un an après ses exploits initiaux, Webber a eu le temps de faire son nid en F1

Un an après ses exploits initiaux, Webber a eu le temps de faire son nid en F1. Comme ses prédécesseurs talentueux chez Minardi, il a tiré 100% d'une monoplace de fond de grille, avec un minimum d'erreurs. Ce qui le conduisit logiquement vers un meilleur baquet, à savoir celui de Jaguar.

La marque de Ford avait racheté Stewart GP pour 2000, mais sans briller outre mesure jusque là, malgré deux podiums d'Eddie Irvine. Un renouvellement des cadres et une plus grande simplicité dans la conception de la R4 en 2003 permit enfin aux monoplaces vertes de sortir du rang. Si les meilleurs résultats ne dépasseront jamais la sixième place, la monoplace tint souvent son rang, et une grande partie du crédit en revient à Webber. Ce fut notamment le cas ici en Autriche sur l'A1 Ring – l'actuel Red Bull Ring qui reviendra au calendrier en 2014.

Habitué à briller en qualifications avec notamment un troisième temps magistral au Brésil, Webber manqua cette fois complètement son coup. Le système de qualifications était alors basé sur un unique tour rapide, avec un seul pilote en piste. Partant juste après Jacques Villeneuve qui avait sali la piste en sortant large du premier et dernier virage, Webber visita d'autant plus les échappatoires, et ne se qualifia que piètre dix-septième.

L'Australien se devait donc de se rattraper. Il le fit avec panache, si bien qu'il a longtemps considéré cette course comme sa meilleure. A lui de nous rappeler pourquoi :

"J'ai fait une erreur en qualifications et j'ai dû m'élancer de la voie des stands. Puis j'ai reçu un drive through car mon équipe avait commis l'erreur de me ravitailler en essence après que Christiano Da Matta a calé sur la grille. Mais je suis revenu depuis le fond du classement, puis j'ai rattrapé et doublé mon coéquipier Antonio Pizzonia, parti de la cinquième place [huitième en réalité]. J'ai finalement terminé la course à la septième place et j'ai signé le troisième meilleur tour derrière les Ferrari dominatrices de Barrichello et Schumacher"

Sur une Jaguar qui ne valait certainement pas le haut du tableau, ce n'était pas rien. D'autres résultats dans les points et qualifications parmi les premiers cette saison confirmeront les observateurs dans leurs avis : Mark Webber allait bientôt gagner. Mais l'attente fut plus longue que prévue....

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Eddie Irvine , Antonio Pizzonia , Mark Webber , Jacques Villeneuve
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités