Les plus belles courses de Mark Webber : Japon 2007

En 2007, le Grand Prix du Japon revenait à Fuji, sur les lieux du fameux final de 1976

En 2007, le Grand Prix du Japon revenait à Fuji, sur les lieux du fameux final de 1976. Modernisé, le tracé aura beau recueillir plus de suffrages que Bahreïn ou Abu Dhabi, l'abandon du soutien de Toyota fit revenir le Grand Prix à Suzuka en 2009. Entretemps, 2007 fut le théâtre d'une démonstration de Lewis Hamilton, et aurait dû également consacrer deux autres pilotes : Mark Webber donc et... Sebastian Vettel.

Le temps était à l'averse ce dimanche, sous un brouillard persistant, si bien que la Safety Car neutralisera l'épreuve durant les dix-sept premiers tours, sans amélioration des conditions météo. Parti septième, Webber profita des erreurs des uns et des autres pour lutter pour le podium avec les McLaren de Hamilton et Fernando Alonso, et la surprenante Toro Rosso de Sebastian Vettel, lequel n'en était qu'à son cinquième Grand Prix.

A la faveur des arrêts aux stands, Webber se retrouva deuxième et en bonne position pour lutter pour la victoire, à plus forte raison après l'accident d'Alonso, provoquant par conséquent la sortie du Safety Car. C'est alors que l'impensable se produisit : surpris par un ralentissement de Hamilton qui tentait de garder ses pneus en température sous le régime de la voiture de sécurité, Vettel percuta Webber à l'arrière !

Les deux pilotes durent renoncer après avoir animé la première moitié de course, laissant Webber – déjà malade à en vomir en début de course – furieux.

"J’ai vécu l’un des pires moments de ma carrière car j’avais les moyens de me battre pour la victoire, mais tout est tombé à l’eau à cause d’un incident de course. C’est très, très dur à avaler".

Helmut Marko, une des têtes pensantes de Red Bull, a prétendu il y a quelques mois que les tensions entre Vettel et Webber trouvaient leur source dans cet incident. Il est vrai que l'Australien, à chaud, n'avait pas été tendre avec son futur équipier.

"C'est ça quand on est un gosse non ? Ils n'ont pas assez d'expérience, vous faites un bon travail et d'un coup ils gâchent tout".

Si Vettel s'est ensuite excusé, si Webber a finalement gagné des courses, et si la tension entre les deux a, comme souvent, été montée en épingle à cause des circonstances, il est évident que Webber a toujours gardé un mauvais souvenir de cet épisode nippon...

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , Fernando Alonso , Lewis Hamilton , Sebastian Vettel
Équipes McLaren , Toro Rosso
Type d'article Actualités