Les plus belles courses de Mark Webber : Monaco 2010

Près d'un an après son triomphe initial, Mark Webber se retrouvait en position de force

Près d'un an après son triomphe initial, Mark Webber se retrouvait en position de force. L'Australien avait fini quatrième du championnat 2009 non sans avoir mené la vie dure à Vettel, et avant d'aborder le rocher monégasque, il ressortait d'une victoire sans partage à Barcelone. De quoi oublier un début de saison mitigé, avec notamment un rendez-vous à domicile totalement manqué puisqu'il finit neuvième à Melbourne après deux touchettes avec Lewis Hamilton.

La Principauté avait déjà souri à Mark Webber. C'est ici qu'il monta sur son premier podium en 2005 pour Williams. Il aurait dû en faire de même en 2006 mais son moteur l'abandonna avant. Deux ans plus tard, il était l'un des rares à ne faire aucune erreur sous l'averse, et terminait quatrième, au moment où Red Bull n'était encore qu'un team de milieu de grille.

Après une édition 2009 discrète – cinquième – la domination en vitesse pure de Red Bull pouvait l'aider en qualifications. Il suffisait alors de devancer son équipier Vettel en qualification, puis de contrôler la meute en course, sans le moindre écart de trajectoire.

Il le fit à la perfection : il fut le seul à passer sous la barre de la minute 14 le samedi, devant Robert Kubica (Renault) et Vettel. Le lendemain, les 78 tours de course furent tout le long sous le commandement de l'Australien. Malgré quatre Safety Car – dont une dans les derniers tours – Webber ne s'est jamais déconcentré. Sa première victoire à Monaco était au bout.

"C'est un jour très particulier, probablement le plus beau de ma vie", confiait-il après coup."Rejoindre Ayrton Senna et d'autres vainqueurs de cette course, c'est vraiment quelque chose. Jenson [Button] m'a dit durant la parade que quand vous menez avec seulement quelques tours à boucler avant le drapeau à damier, le tracé semble se rétrécir et les rails se rapprocher de plus en plus. A quinze tours du but, ça en avait l'air en effet".

Au soir de la course, Webber menait alors le championnat, à égalité de points avec son équipier. A cet instant, rien ne laissait présager ce qui allait se passer durant la prochaine épreuve en Turquie...

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , Lewis Hamilton , Ayrton Senna , Robert Kubica
Équipes Williams
Type d'article Actualités