Les pneus de Webber se dégradaient trop vite

Septième sur la grille de départ du Grand Prix de Bahreïn, Mark Webber a conclu sa 200e course à la même position

Septième sur la grille de départ du Grand Prix de Bahreïn, Mark Webber a conclu sa 200e course à la même position. C'est une déception pour le pilote australien, qui semblait être en bonne position pour finir sur le podium. À cause d'une dégradation pneumatique plus importante que prévu, Webber s'est retrouvé avec un dernier relais de 20 tours, ce qui était trop ambitieux : les dernières boucles ont été très difficiles pour le pilote Red Bull. “Tout s'est passé dans le deuxième relais où j'ai eu du mal avec les pneus, j'ai dû m'arrêter plus tôt que prévu”, explique-t-il.“ Je ne pouvais pas attaquer en fin de course car je n'aurais pas eu assez de pneus pour tenir jusqu'à la fin de la course. On s'est bien battus avec Lewis, on n'avait plus de pneus chacun mais on a quand même tout donné”. Grâce aux six points marqués aujourd'hui, Webber regagne une place au Championnat du Monde, mais se retrouve de plus en plus distancé : désormais, 45 points le séparent de son coéquipier, Sebastian Vettel.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mark Webber , Sebastian Vettel
Type d'article Actualités