Les pneus Pirelli ont passé avec succès le test de Melbourne

Le premier Grand Prix de la saison, en Australie, était également l'occasion de découvrir les pneus Pirelli version 2015 en conditions de course. L'intervention de la voiture de sécurité dès le premier tour a permis aux pilotes de pointe de basculer sur une stratégie à un arrêt, et les pneus ont tenu le coup.

"Comme nous nous y attendions, l’Australie fut l’occasion d’une épreuve très éprouvante pour les teams, mais les pneumatiques Pirelli ont véritablement répondu à toutes les attentes. Les conditions météo clémentes et l’apparition du Safety Car en course ont transformé les stratégies à deux arrêts en un seul, pour les plus rapides" commente Paul Hembery, directeur de Pirelli Motorsport.

Hembery a également tenu à saluer les courses réalisées par certains débutants, notamment Felipe Nasr et Carlos Sainz, qui ont rallié l'arrivée dans les points lors de leur tout premier Grand Prix.

"On peut aussi remarquer qu’en plus des performances attendues des meilleurs teams et pilotes, nous avons assisté à des Grands Prix remarquables, réalisés par les rookies qui ont, d’entrée de jeu, maîtrisé à la perfection ces pneumatiques 2015 et les options stratégiques qui vont avec, en très, très peu de temps. Chapeau !"

Les pneus Pirelli proposés sur l'Albert Park étaient les tendres à bande jaune, et les mediums à bande blanche. Sur le composé le plus dur, Sergio Pérez a effectué 38 tours consécutifs alors que Jenson Button a été le plus assidu sur les tendres, avec 27 boucles effectuées.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Circuit Melbourne Grand Prix Circuit
Pilotes Jenson Button , Carlos Sainz , Sergio Pérez , Felipe Nasr
Type d'article Actualités
Tags pirelli, pneus