Les pneus suscitent aussi une grosse polémique en MotoGP

La saison 2013 de Formule 1 aura été une saga pneumatique offrant moins d’attrait que l’an dernier

Les pneus suscitent aussi une grosse polémique en MotoGP

La saison 2013 de Formule 1 aura été une saga pneumatique offrant moins d’attrait que l’an dernier. Si les allocations Pirelli et la difficile lecture des performances des enveloppes italiennes a généré une glorieuse incertitude sportive en début de saison 2012, permettant à sept pilotes de s’imposer sur les sept premières épreuves, 2013 fut une panacée de tous les problèmes pouvant être rencontrés par un manufacturier en piste et dans les coulisses.

Mais la situation n’est pas non plus aisée pour Bridgestone en MotoGP. L’ex-équipementier unique de la F1 a maintenu son engagement ces dernières années en MotoGP comme fournisseur unique, en dépit d’un accident mortel de Marco Simoncelli souvent imputé par les insiders du paddock à une possible défaillance d’un pneu nippon.

Ce weekend, sur le tracé australien de Phillip Island, une première assez tragique en termes de spectacle a eu lieu : les pilotes ont tous été obligés de changer de moto en cours de GP pour pouvoir rallier l’arrivée, en raison d’une usure excessive, et ce, en dépit d’une course raccourcie de 27 à 19 tours !

Une situation cacophonique, ayant également eu un grand impact sur le championnat du monde, le leader Marc Marquez ayant été disqualifié de la course pour ne pas être passé dans les stands dans la fenêtre exigée par l’organisation de course pour ce qui fut une première absolue (son équipe Honda pensait pouvoir l’arrêter au terme d’un tour non bouclé, cependant comptabilisé).

L’image de Bridgestone, et du MotoGP au sens large, en ont pris un sacré coup. Pour la première fois de l’histoire du MotoGP, il fut obligatoire de s’arrêter aux stands à cause des pneus pour tous les concurrents. Re-surfacé pour un investissement de plusieurs millions d’euros, le tracé de Phillip Island proposait certes un challenge différent des autres pistes, mais ne pouvant offrir de justifications à Bridgestone pour le manque de préparation de l’évènement en termes de mélanges.

Cela a pu avoir l’air cool et excitant à la télé, mais je peux vous dire que ça a été un petit cauchemar”, tranche Dani Pedrosa (Honda), lui aussi pénalisé pour être passé à vitesse trop élevée dans les stands lors de ce changement. “C’est dommage ; ce n’est pas une bonne image de devoir faire ces choses”.

Même son de cloche du côté de l’expérimenté « Docteur », Valentino Rossi (Yamaha).

Bridgestone doit faire des efforts pour améliorer les pneus les plus durs. Le peu le plus dur n’a jamais marché pour quiconque cette année. Sur toutes les courses, tout le monde a été forcé d’utiliser les tendres car le dur ne fonctionne pas. J’espère que Bridgestone fera plus d’efforts pour donner deux options de bons pneus aux pilotes, qui marchent lors de chaque weekend, car ça ne s’est jamais produit cette année”.

partages
commentaires
Boullier : Lotus peut encore décrocher la deuxième place

Article précédent

Boullier : Lotus peut encore décrocher la deuxième place

Article suivant

Kvyat : "C'est une nouvelle fantastique"

Kvyat : "C'est une nouvelle fantastique"
Charger les commentaires
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021