Les secrets de l'arrosage de la piste au Paul Ricard

B.V., Paul Ricard - C'est en 2011 que Bernie Ecclestone lançait l'idée de Grands Prix de Formule 1 disputés sur une piste artificiellement détrempée.

Les secrets de l'arrosage de la piste au Paul Ricard
Le système d'arrosage
Le système d'arrosage
Le système d'arrosage
Un camion de pompiers en piste
Le système d'arrosage
Des mécaniciens Red Bull Racing travaillent sur des pneus Pirelli
Le système d'arrosage
Stoffel Vandoorne, McLaren MP4-30
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB11
Le système d'arrosage

Le projet fut loin d'aboutir, mais il existe toutefois une piste équipée d'un dispositif qui permet d'arroser la piste à volonté, à savoir le Circuit Paul Ricard. Pirelli en a tiré avantage pour les essais de pneus pluie demandés à cor et à cri par le manufacturier italien depuis longtemps.

Stéphane Clair, directeur général du Circuit Paul Ricard - qu'il définit comme une PME de "purs passionnés" de sports mécaniques - a accordé une interview à Motorsport.com pour expliquer la relation qui lie le circuit à Pirelli et surtout le fonctionnement de ce système d'arrosage.

"Nous avons un partenariat de longue date avec Pirelli, qui se sert du Circuit Paul Ricard comme base de développement des pneus F1 depuis maintenant trois années, donc nous les voyons régulièrement", explique Clair. "Jusqu'à présent, nous avions testé plutôt les gommes tendres et des gommes pour le sec, rarement des intermédiaires et encore moins des pluie, même si nous avions déjà travaillé temporairement sur des pneus pluie avec Pirelli, mais avec une seule voiture et avec un pilote de développement."

Trois millions de litres d'eau

L'arrosage d'un circuit automobile tout au long d'une journée requiert évidemment de gigantesques quantités d'eau, mais celle-ci est recyclée pour réduire l'impact écologique de l'arrosage de la piste. C'est grâce à un lac artificiel situé sur le site du circuit que se fait la manœuvre.

"Sur une journée comme celle d'aujourd'hui [lundi], nous allons passer plus de trois millions de litres d'eau sur la piste", détaille Stéphane Clair. "C'est un système en circuit fermé. Nous avons un lac qui récupère de l'eau de pluie. Nous pompons dans le lac, nous envoyons dans notre système. C'est un système où il y a 20m3 d'eau à la minute qui sont diffusés sur la piste. Ce sont des asperseurs comme on peut les trouver dans les jardins ou les golfs, tout simplement. Tout est automatisé, tout est centralisé en termes de gestion."

"Ensuite, cette eau est récupérée ; nous avons des grilles et des pompes qui permettent de la récupérer et de la remettre sur la piste à la demande. Ensuite, en fonction des demandes du pneumaticien, nous arrosons plus ou moins selon les zones qu'il souhaite voir arrosées."

L'eau de pluie est donc collectée grâce à un lac qui se trouve à l'entrée du site. "Il a été installé avec le système", poursuit Clair. "Cela faisait partie du dispositif pour avoir un circuit grade 1, donc capable d'accueillir la Formule 1 ou les protos, en ayant un système d'arrosage, pas sur la totalité de notre tracé mais une grande partie de notre tracé parce que nous avons un tracé qui est assez modulaire et il y a 64 possibilités de rouler sous la pluie en plein soleil, donc c'est ça qui est quand même assez spectaculaire."

partages
commentaires
Vandoorne victime d'une "défaillance du moteur" Honda
Article précédent

Vandoorne victime d'une "défaillance du moteur" Honda

Article suivant

Toro Rosso a déjà son programme pour Barcelone

Toro Rosso a déjà son programme pour Barcelone
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021