Les talents de demain : James Calado

La Grande-Bretagne est un vivier de talents

La Grande-Bretagne est un vivier de talents. Parmi eux, certains ne bénéficient pas des finances nécessaires pour entreprendre une carrière en monoplace. Or, la Racing Steps Foundation (RSF), qui trie sur le volet les espoirs de demain, peut voler à leur secours.

James Calado est l’un de leurs élus. Arrivé en karting en 1999, il a notamment battu Jean-Eric Vergne en 2005. En 2008, le natif de Cropthorne a ensuite reçu le soutien de RSF et enfin pu concourir en monoplaces, dans le championnat britannique de Formule Renault 2.0. Septième de ce championnat, il s’est par ailleurs imposé la même année dans la série hivernale de la discipline, devant Henry Surtees et Dean Stoneman.

L’année suivante, toujours en FR2.0 UK, c’est en tant que vice-champion qu’il termine la saison. L’année 2010 marque les retrouvailles avec Jean-Eric Vergne qui sera son coéquipier chez Carlin en British F3. Le Français prendra sa revanche, alors que Calado finira une nouvelle fois vice-champion.

Le Britannique rejoindra en 2011 le GP3. Très serrée, la campagne voit finalement son coéquipier Valtteri Bottas fausser compagnie à ses adversaires, mais, une fois encore, James Calado se fait remarquer avec une victoire à Valence, une pole, 6 podiums et 2 meilleurs tours qui le conduiront au grade de vice-champion. Suite à cela, un test grandeur nature à Abu Dhabi, lors du GP2 Final, le verra s'imposer lors de la course sprint depuis la pole.

GP2 : meilleur débutant 2012 Cette saison, Lotus GP lui confie la monture numéro 9, avec laquelle il titillera Esteban Gutiérrez jusqu’à le surpasser à plusieurs reprises au championnat. Calado est certainement passé à côté d’une victoire en course longue à Valence. Si, lors de certaines de ses victoires en course sprint, Calado a peiné à se détacher de ses poursuivants, ce jour-là, c’était bien un avantage de plusieurs secondes au tour qu’il avait infligé à la concurrence ! Parti en pole lors de la deuxième course du meeting à Valence, il tiendra la tête de la course jusqu’à l’ultime boucle en pneus usés. Même affaibli, comme à Singapour où une intoxication alimentaire lui a valu plusieurs séjours à l’hôpital, il n’aura pas abdiqué, quitte à résister face à Giedo van der Garde pendant plusieurs virages malgré un rythme bien plus lent. Une fin de campagne 2012 moins convaincante le fera tomber au 5ème rang du championnat, même s’il termine meilleur débutant, battant notablement Felipe Nasr. Si la fougue du Britannique a parfois pu le conduire à quelques approximations et accrochages, sa détermination laisse présager que, malgré un budget insuffisant pour intégrer la catégorie reine, il tentera le tout pour le tout pour y parvenir et convaincre les équipes qu’elles ne peuvent passer à côté de son talent.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Giedo van der Garde , Esteban Gutiérrez , Henry Surtees , Valtteri Bottas , Felipe Nasr , Jean-Éric Vergne , Dean Stoneman , James Calado
Équipes Carlin
Type d'article Actualités