Les vœux 2015 de ToileF1 - Des audiences et une passion intactes!

Pour cette saison 2014 de sports mécaniques, vous avez de nouveau été près de 3 millions de visiteurs uniques à venir rendre visite à ToileF1, avec une fidélité toujours plus marquée

Pour cette saison 2014 de sports mécaniques, vous avez de nouveau été près de 3 millions de visiteurs uniques à venir rendre visite à ToileF1, avec une fidélité toujours plus marquée.

Depuis maintenant plusieurs années, votre loyauté permet à ToileF1 de friser les 45 millions de pages vues annuelles sur les catégories F1, WEC, WTCC, WRC, Formule E, DTM et monoplace junior.

Un résultat réitéré en 2014, pour notre plus grand plaisir, et une performance que nous avons été heureux de partager avec vous pour nous motiver, jour et nuit, en semaine et en weekends, 365 jours dans l’année !

De la passion, peu importe le format, la série, la motorisation...

Actualités, tests, sessions commentées en direct, résumés d’évènements -souvent en multitasking !-, analyses, statistiques ; dossiers historiques, techniques, économiques ; interviews officielles ou maison : vous avez répondu à l'appel sur chacun des supports proposés, dans toutes les disciplines.

A notre agréable surprise, c’est à bras ouverts que vous avez par exemple accueilli notre couverture intensive du WTCC (près de 350 articles 2014!), pour ce qui représentait chez nous une grande première, en accompagnement des efforts de Citroën dans la discipline.

De la grogne, peu importe le format, la série, la motorisation!

Cette saison fut paradoxale. Elle a marqué le renouveau de cycles dans de nombreuses disciplines, mais a peiné à satisfaire certains d’entre vous.

Après des années de domination du tandem Red Bull/Vettel, une nouvelle pièce en 19 actes a été jouée à la perfection chez Mercedes cette saison, avec deux ténors mettant en œuvre tous les moyens à leur disposition pour monter un octave plus haut que l'autre. Pourtant, à notre grande surprise, il nous est arrivé de lire dans vos remarques que la F1 était devenue prévisible, répétitive, voire monotone, alors que le Champion du Monde en titre boucle la saison sans la moindre victoire et uniquement trois podiums!

Les montées de jeunes talents comme Valtteri Bottas, Daniel Ricciardo ou encore Daniil Kvyat ; les miracles accomplis par Jules Bianchi au volant de sa Marussia ; les chutes douloureuses de Vettel, Räikkönen, Renault, Ferrari et Lotus avec les nouvelles règles techniques ; ou encore les intrigues politico-économiques constantes ayant animé cette saison ont selon nous créé un grand cru, un millésime n’ayant laissé personne indifférent.

Même si la détresse, effectivement, existe au moment de constater que certaines équipes peinent à se maintenir sur la grille. Que le sport demeure un show pouvant provoquer des drames humains physiques. La désaffection pour certains aspects économiques et techniques du sport provient selon nous également du fait que l’information, avec les moyens mis à disposition aujourd’hui, devient de plus en plus accessible à tout un chacun : le niveau d’éducation à ce monde autrefois si exclusif augmente ; la fascination s’étiole un peu plus au fur et à mesure qu’elle fait place à la compréhension et à la rationalisation; ainsi qu'à une envie d'en apprendre pourtant toujours plus.

L’interdiction des communications radio en cours de saison illustre bien le genre de problématiques auxquelles fait face le sport aujourd’hui : plus accessible que jamais, plus immersif que jamais, il met en lumière des choses peut-être relativement ignorées par les masses pendant longtemps. Mais la différence se fait encore de pilote à pilote, y compris durant cette ère du tout technique ; les duels très marqués dans l’ensemble des top teams cette saison en attestent sans difficulté, quel que soit le matériel.

Alternatives et compléments

En WEC, Toyota a fait chuter Audi. Certes, la firme nippone a laissé filer le plus important des trophées, celui des 24 Heures du Mans. Une course dont vous avez suivi la couverture heure par heure, stand par stand, grâce à nos envoyés spéciaux. Un mythe, qui a prouvé déjà depuis plusieurs années que la nouvelle technologie et la course peuvent faire bon ménage.

La Formule E, elle aussi, vous intéresse. La discipline ne saurait être considérée comme une alternative à la F1. Elle représente même l’extrême incarnation de la logique de la FIA, consistant à suivre une nouvelle voie dans le monde des sports mécaniques. D'où notre surprise lorsque nombre d'entre vous avez vu en celle-ci une nouvelle façon de vous enthousiasmer pour les sports mécaniques, quand la F1 est tant décriée pour la prise d'un virage somme toute similaire!

Poussant au-delà des changements apportés en F1 et en WEC, la Fédération Internationale de l’Automobile espère désormais poser les bases économiques, techniques et sportives pour faire de cette série un évènement annuel du calendrier riche, alternatif, et complémentaire du reste du monde des sports méca. Pour cela, la discipline, certes bien moins spectaculaire que la FR3.5, le GP2, et, osons-le, que le GP3 ou la F3, devra constamment se réinventer, en ouvrant notamment son règlement technique progressivement aux acteurs des technologies alternatives et aux constructeurs.

Pour l’heure, l’effet de nouveauté, le plateau et les noms prestigieux impliqués dans la discipline font le travail. L’heure du bilan viendra plus tard.

Et toujours, le traitement de l'actualité

A l’heure où certains ont accueilli avec défiance de nombreux points de règlement sportif et technique en F1 altérant un spectacle connu au point de faire chuter les audiences TV et la présence du public dans les gradins, il est important de rappeller que ToileF1 n’a ressenti aucun frémissement dans son trafic, et a une certitude : présentée convenablement et avec respect, l’actualité F1 intéresse toujours autant, en masse, et la discipline ne laisse aucunement son public désabusé. Peut-être son traitement est-il aussi à proposer d’une façon différente. La remise en question nous concerne tous.

C’est un nouveau chapitre excitant que nous vous proposerons dans cette optique en 2015, avec de nombreuses surprises et nouveautés, dont certaines vous seront communiquées très bientôt. Nous espérons que vous y verrez, justement, une évolution, et non une révolution!

A très vite, excellente année 2015, et que vos inquantifiables pensées positives accompagnent Michael Schumacher et

Jules Bianchi

.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Daniel Ricciardo , Jules Bianchi , Valtteri Bottas , Daniil Kvyat
Équipes Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités