L'évolution à venir du moteur Renault n'enflamme pas Ricciardo

Malgré le divorce à venir avec Red Bull Racing et la Scuderia Toro Rosso à la fin de la saison 2015, Renault Sport F1 continue à travailler activement sur son unité de puissance.

Les quatre monoplaces engagées par le géant des boissons énergisantes ont connu de nombreux problèmes de fiabilité cette saison, couplés à un manque de puissance qui coûte cher à la RB11 et à la STR10.

Renault travaille toutefois sur une évolution de son unité de puissance en utilisant des jetons de développement, mais c'est une nouveauté que Daniel Ricciardo n'attend pas avec une impatience particulière.

"Nous prendrons ce que nous pourrons avoir," déclare l'Australien de façon laconique. "Cela ne va pas être 40 cv. C'est mieux que ce que nous avons maintenant, mais je ne m'emballerais pas trop à ce sujet. Je prends, mais je ne pense pas que ça vaille une demi-seconde."

Il n'est même pas certain que l'évolution soit utilisée par Red Bull. Le gain en performance sera-t-il suffisant pour justifier une pénalité consécutive à un changement d'unité de puissance?

"Cela dépend à combien cela correspond," répond Ricciardo. "De ce que j'ai entendu, ce n'est pas tant que ça, donc pour l'instant, nous hésitons."

Renault espère que l'évolution de son unité de puissance arrive pour le Grand Prix des États-Unis, mais Christian Horner, directeur de l'équipe Red Bull, a déclaré son incertitude à ce sujet. Ce ne sera en tout cas pas à Sotchi que les monoplaces motorisées par le Losange auront l'opportunité de bénéficier d'un boost en performance.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Red Bull Racing , Toro Rosso
Type d'article Actualités
Tags moteur, renault, unité de puissance