Lewis Hamilton champion au GP de Turquie si...

Lewis Hamilton dispose au Grand Prix de Turquie d'une première balle de match dans sa lutte pour le titre avec Valtteri Bottas et pourrait décrocher à Istanbul sa septième couronne mondiale.

Lewis Hamilton champion au GP de Turquie si...

Après 13 Grands Prix, Lewis Hamilton est en position d'être sacré à Istanbul où il va disposer d'une première chance de creuser un écart irrattrapable sur son équipier chez Mercedes, Valtteri Bottas.

Lire aussi :

Le Britannique compte 85 points d'avance avec quatre courses restantes et l'assurance qu'une égalité parfaite avec le Finlandais lui serait quoi qu'il arrive favorable grâce à ses neuf victoires (contre deux pour Bottas). Pour l'emporter définitivement, Hamilton doit donc quitter la Turquie avec 78 points d'avance, à savoir l'équivalent de trois succès + trois unités pour les meilleurs tours.

Indépendamment du résultat stambouliote, il peut aussi lui suffire d'inscrire un total de 19 points sur les quatre manches d'ici la fin d'année pour être totalement hors de portée, qu'importent les résultats de son équipier. En effet, Bottas ne pouvant porter son compteur qu'à 301 points au mieux d'ici la fin de saison (197 + 104 au maximum), si Hamilton égale ou dépasse cette barre, il est assuré du titre.

Le championnat avant Istanbul

Pos. Pilote Points Austria Austria Hungary United Kingdom United Kingdom Spain Belgium Italy Italy Russian Federation Germany Portugal Italy Turkey Bahrain Bahrain United Arab Emirates
1 United Kingdom L. Hamilton 282 12/4 25/1 26/1 25/1 19/2 25/1 25/1 7/7 26/1 15/3 25/1 26/1 26/1 - - - -
2 Finland V. Bottas 197 25/1 18/2 15/3 - 15/3 16/3 18/2 10/5 18/2 26/1 - 18/2 18/2 - - - -
3 Netherlands M. Verstappen 162 - 15/3 18/2 19/2 25/1 18/2 15/3 - - 18/2 19/2 15/3 - - - - -
4 Australia D. Ricciardo 95 - 4/8 4/8 12/4 - - 13/4 8/6 12/4 10/5 15/3 2/9 15/3 - - - -
5 Monaco C. Leclerc 85 18/2 - - 15/3 12/4 - - - 4/8 8/6 6/7 12/4 10/5 - - - -

Hamilton champion en Turquie si...

  • Il gagne.
  • Il termine 2e avec meilleur tour (MT).
  • Il termine 2e sans MT et Bottas gagne sans MT.
  • Il termine 3e ou 4e et Bottas ne fait pas mieux que 2e.
  • Il termine 5e et Bottas ne fait pas mieux que 3e.
  • Il termine 6e et Bottas ne fait pas mieux que 3e sans MT.
  • Il termine 7e et Bottas ne fait pas mieux que 4e.
  • Il termine 8e et Bottas ne fait pas mieux que 5e.
  • Il termine 9e et Bottas ne fait pas mieux que 6e.
  • Il termine 10e et Bottas ne fait pas mieux que 6e sans MT.
  • Bottas ne fait pas mieux que 7e.

Pour faire encore plus simple : gardez à l'esprit que Hamilton sera champion s'il inscrit au moins 19 points ou si Bottas ne lui reprend pas plus de sept points. Tout autre scénario repousserait la lutte pour le titre à Bahreïn.

partages
commentaires

Voir aussi :

Wolff : Tout a été fait pour arrêter Mercedes

Article précédent

Wolff : Tout a été fait pour arrêter Mercedes

Article suivant

Kvyat n'y croit plus mais va quand même tout donner

Kvyat n'y croit plus mais va quand même tout donner
Charger les commentaires
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021