Hamilton "pas à 100%" après avoir eu le COVID-19

Lewis Hamilton révèle ne pas avoir pleinement recouvré sa forme physique après avoir contracté le COVID-19, qualifié troisième au Grand Prix d'Abu Dhabi.

Hamilton "pas à 100%" après avoir eu le COVID-19

Lewis Hamilton a dû déclarer forfait pour le Grand Prix de Sakhir à cause d'un test positif au COVID-19 et a dû rester en quarantaine pendant dix jours à Bahreïn, ne pouvant rejoindre Abu Dhabi qu'au dernier moment, après la journée presse du jeudi. Ces dix jours, le Britannique en a passé une bonne partie au lit, avec une perte de poids notable à la clé. Même maintenant, il n'est pas complètement remis du coronavirus.

Lire aussi :

"Je suis vraiment désolé pour ceux qui en ont souffert, ceux qui ont perdu des proches, et je comprends comment car c'est un vilain virus", souligne Hamilton. "Je ne suis pas à 100%. Je le sens encore dans mes poumons. Mais en temps normal, je piloterais même si je devais me passer d'un bras. C'est ce que nous faisons, nous pilotes. Heureusement, ce n'est pas le cas. Ce ne sera clairement pas la plus facile des courses, d'un point de vue physique, mais je vais gérer ça et absolument tout donner."

"L'un des symptômes est que cela épuise vraiment. J'essaie de dormir autant que possible, mais recharger les batteries n'est pas aussi facile que d'habitude. En plus, [j'ai perdu] beaucoup de poids en l'espace d'une semaine. Bref, je ne me sens pas complètement pareil que la dernière fois que j'ai couru. Mais cela ne va aucunement m'empêcher de tout donner demain."

Lewis Hamilton, Mercedes F1 W11

Tout donner, ce sera nécessaire, car en qualifications sur le Circuit de Yas Marina, le pilote Mercedes n'a pu faire mieux que troisième, certes avec moins d'un dixième de retard sur le poleman surprise Max Verstappen ainsi que l'autre Flèche d'Argent pilotée par Valtteri Bottas. Hamilton avait pourtant signé le meilleur temps en Q1 et en Q2, après avoir été plus en retrait en essais libres.

"Le week-end a clairement été difficile. Il s'agissait de reprendre le rythme : même si je n'ai été absent que deux semaines, j'ai le sentiment d'avoir perdu cet élan", analyse l'Anglais. "Et j'ai eu de grandes difficultés au niveau de l'équilibre jusqu'à présent ce week-end, mais j'ai quand même tout donné. Bravo à Max, c'est une excellente manière de conclure l'année pour lui. Nous espérons leur donner du fil à retordre demain."

Ces problèmes d'équilibre n'ont certainement pas été arrangés par un passage sur le vibreur en forme de boudin à la sortie de l'avant-dernier virage lors de la Q1 : "[Le fond plat] était bel et bien légèrement endommagé. C'est la première fois que je suis sorti large à cet endroit de tout le week-end, cela a légèrement endommagé le fond plat. Je ne pense pas que j'aurais fait la pole s'il n'avait pas été endommagé. Je suis sûr que ça n'aide pas, mais les gars ont fait du super boulot pour essayer de le rafistoler. Ils vont réparer ça ce soir."

Hamilton pense néanmoins pouvoir retourner la situation à son avantage en course. "Absolument, absolument", assure avec entrain le septuple Champion du monde. "C'est toujours sympa de partir premier mais ce n'est pas toujours possible, ce qui rend les choses encore plus excitantes. C'est un circuit très difficile pour dépasser naturellement, mais avec la stratégie et tout, peut-être que nous pouvons… Je suis vraiment enthousiaste à l'idée de voir comment je peux renverser la situation."

partages
commentaires
L'inhabituel message radio de Wolff à Bottas

Article précédent

L'inhabituel message radio de Wolff à Bottas

Article suivant

Mick Schumacher : "Si l'on est en dessous, il faut travailler plus"

Mick Schumacher : "Si l'on est en dessous, il faut travailler plus"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Abu Dhabi
Lieu Yas Marina Circuit
Pilotes Lewis Hamilton
Équipes Mercedes
Auteur Benjamin Vinel
Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie Prime

Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie

Cet hiver a vu de nombreux pilotes changer d'écurie. Avec un deuxième Grand Prix organisé sur le circuit piégeur d'Imola, ces pilotes sont revenus sur leur courbe d'apprentissage et le temps nécessaire pour s'adapter à leurs nouvelles montures.

La force de Mercedes avec ses pneus est-elle sa plus grande faiblesse ? Prime

La force de Mercedes avec ses pneus est-elle sa plus grande faiblesse ?

Mercedes a quitté Imola en conservant la tête des deux classements généraux mais ne se fait aucune illusion sur la menace que représente Red Bull.

Formule 1
20 avr. 2021
Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021

Après le Grand Prix d'Émilie-Romagne, deuxième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 avr. 2021
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021