Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
43 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
55 jours
09 mai
Prochain événement dans
61 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
100 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
117 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
134 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
148 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
176 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
183 jours
12 sept.
Course dans
190 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
204 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
208 jours
10 oct.
Course dans
218 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
233 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
240 jours
07 nov.
Course dans
247 jours

Hamilton : "Après tout, je ne suis qu'un être humain"

Lewis Hamilton a pris du recul avec les événements du Grand Prix de Russie, remettant en question sa propre attitude devant les sanctions infligées par les commissaires.

Hamilton : "Après tout, je ne suis qu'un être humain"

Lewis Hamilton fait son mea culpa. La tension du Grand Prix de Russie retombée, le pilote britannique a reconnu qu'il n'avait peut-être pas eu la bonne attitude dimanche dernier à l'issue de l'épreuve disputée à Sotchi. Sanctionné par les commissaires pour deux essais de départ effectués avant la course dans une zone interdite, il avait perdu toute chance de lutter pour la victoire en devant purger deux pénalités de cinq secondes. Troisième à l'arrivée, Hamilton avait laissé entendre que ces décisions étaient prises avant tout pour enrayer sa domination. "Ils essaient de m'arrêter", avait-il lancé à chaud, avant de dénoncer un peu plus tard des règles trop changeantes "de manière à ce que la course reste passionnante".

Lire aussi :

La direction de course a répondu point par point aux questions de la presse pour expliquer les deux pénalités infligées au sextuple Champion du monde. Michael Masi a également tordu le coup aux insinuations en rappelant que sa porte était toujours ouverte, tandis que Ross Brawn, patron sportif de la Formule 1, a invité le pilote Mercedes à réfléchir à la manière dont il pourrait "éviter de tels incidents à l'avenir". Message visiblement reçu par l'intéressé, qui a clos le débat via les réseaux sociaux.

"Il se peut que je n'arrive pas toujours à faire face à l'adversité", a concédé Hamilton. "Il se peut que je ne réagisse pas toujours comme vous le souhaitez lorsque la tension est forte, mais après tout, je ne suis qu'un être humain, et je suis passionné par ce que je fais. J'apprends et je grandis chaque jour. Je tire des leçons et je continue à me battre. Merci à ceux qui continuent de me soutenir et à ceux qui se battent à mes côtés. Still we rise !"

Une stratégie inévitable

Lewis Hamilton, Mercedes F1 W11, dans les stands

Remporté par Valtteri Bottas, le Grand Prix de Russie a semblé réunir tous les éléments contraires du côté de Lewis Hamilton. La Q2 perturbée du pilote anglais – avec un premier chrono annulé – l'a contraint à s'élancer en pneus tendres le dimanche. Malgré la pénalité, il a d'abord mené la course avant d'être appelé au stand par son équipe à un moment qu'il a jugé trop prématuré. Sur le plan stratégique, Mercedes a toutefois justifié cette décision.

"Le pneu arrière gauche était à la limite sur sa voiture", explique Andrew Shovlin, directeur de l'ingénierie piste. "Il restait très peu de gomme dessus, donc il aurait fait un ou deux tours de plus. Nous avons remarqué que les pilotes ne perdent pas beaucoup d'adhérence avant d'arriver à la couche inférieure de la gomme. C'est à partir de là qu'ils perdent du grip. Donc c'est assez soudain."

"Avec la pénalité, les voitures qui étaient loin pouvaient rapidement se retrouver en position de faire l'undercut. C'est ce qui se passait derrière lui, et c'était la principale raison. Il ne lui restait qu'un ou deux tours avec ce pneu. Ensuite, on aurait vu que le peloton, surtout les voitures en mediums, allait gagner du temps de course par rapport à lui. Il s'agissait donc de minimiser le nombre de voitures qu'il allait falloir doubler."

partages
commentaires
Indianapolis 2001 : la 20e et dernière victoire de Mika Häkkinen

Article précédent

Indianapolis 2001 : la 20e et dernière victoire de Mika Häkkinen

Article suivant

Gasly chez Red Bull ou AlphaTauri : "Les deux options sont bonnes"

Gasly chez Red Bull ou AlphaTauri : "Les deux options sont bonnes"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton
Équipes Mercedes
Auteur Basile Davoine
Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari Prime

Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari

La présentation de l'Aston Martin était sans doute la plus attendue cette saison, alors que les nombreux changements apportés à l'équipe s'étendent bien au-delà d'un simple travail de peinture sur la livrée. Mais il est vrai que l'équipe n'aura pas à opérer un redémarrage et peut construire sur de solides fondations.

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso Prime

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso

Depuis son retour en F1, Esteban Ocon a connu une période difficile. De nouveaux défis l'attendent, puisqu'il a été rejoint par le double Champion du monde Fernando Alonso dans la nouvelle équipe Alpine. STUART CODLING établit une feuille de route à suivre pour franchir ce cap avec succès.

Formule 1
3 mars 2021
L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

Formule 1
2 mars 2021
L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021