Hamilton a besoin d'un meilleur coéquipier, pour Button

Jenson Button souhaite voir Lewis Hamilton faire face à davantage de concurrence interne dans sa quête des titres mondiaux.

Hamilton a besoin d'un meilleur coéquipier, pour Button

Ce week-end à Istanbul, Lewis Hamilton va probablement égaler l'un des derniers records historiques de Michael Schumacher : ses sept titres mondiaux en Formule 1. Et d'après Jenson Button, ce n'est qu'un début pour Hamilton, dont la domination sur Valtteri Bottas est exacerbée par la suprématie de Mercedes sur la Formule 1 : depuis le début de leur partenariat en 2017, Hamilton a signé 36 pole positions et 40 victoires quand Bottas n'a que 15 poles et neuf succès en course à son actif.

Lire aussi :

C'est sans grande concurrence que Hamilton devrait remporter le championnat 2020, avec neuf victoires en 13 Grands Prix, et Button aimerait donc le voir confronté à un coéquipier un peu plus féroce tel que le redoutable Max Verstappen, qui donne actuellement du fil à retordre aux Mercedes malgré une Red Bull moins compétitive.

Pour l'Anglais, il n'est pas facile d'émettre un jugement sur la place de Hamilton aux côtés des plus grands comme Schumacher. "Comparer les records, ce n'est pas évident", commente auprès de Motorsport.com celui qui fut l'un des deux coéquipiers de Hamilton à le battre sur une saison complète, en 2011 chez McLaren. "Nous aimons tous les chiffres, nous aimons tous les surpasser, mais c'est vraiment difficile à comparer."

Jenson Button, McLaren, Lewis Hamilton, McLaren

Jenson Button et Lewis Hamilton en 2011

"Tout ce que l'on peut dire, c'est qu'il a fait le meilleur travail possible et que l'équipe a fait un travail fantastique, elle demeure invaincue dans l'ère hybride et Lewis a remporté tous les championnats [de cette ère] avec eux, sauf un [2016, avec Nico Rosberg couronné, ndlr]. Je ne vois pas ça changer non plus. Cela va continuer jusqu'à ce qu'il s'arrête ou qu'il ait un coéquipier qui est réellement capable de le mettre en difficulté."

"Il a clairement appris de ses coéquipiers et est certainement un pilote plus complet que quand nous faisions équipe. Mais s'il avait un coéquipier comme Max [Verstappen], on verrait un Lewis différent. Il a besoin de ce challenge, sinon il continuera à faire pareil et à gagner le championnat. Il a besoin de quelqu'un qui va lui donner du fil à retordre, à lui et à Mercedes. On ne peut pas leur faire de reproche, c'est plus facile quand il y a un pilote qui est plus rapide que l'autre. Je sais que Valtteri est proche en qualifications et le bat parfois, mais en rythme de course, il est très loin de Lewis cette année."

D'après Button, trois pilotes seulement pourraient être capables de vaincre Hamilton chez Mercedes, et le protégé de la marque à l'étoile George Russell n'en fait pas encore partie. "Je ne pense pas que George soit prêt à se confronter à Lewis pour l'instant", estime le Champion du monde 2009. "Peu de pilotes le sont : Max, Charles [Leclerc] et Daniel Ricciardo. Je crois que c'est tout, ce sont les pilotes qui sont prêts à concurrencer Lewis."

"J'adorerais voir Danny Ric face à Lewis, car je pense qu'il ferait beaucoup de mal à Lewis mentalement. Il serait rapide, il prendrait tout à la rigolade, il serait extrêmement détendu, très pragmatique. C'est un vrai personnage, et je sais que la plupart des pilotes trouveraient ça difficile." C'est en tout cas clairement difficile pour Esteban Ocon, qui n'a toujours pas battu Ricciardo sur le sec en qualifications cette saison et n'a marqué que 40 points face aux 95 unités de l'Australien. Ocon qui, justement, reste proche d'une écurie Mercedes qui ayant longtemps soutenu sa carrière et même envisagé de le titulariser auprès de Hamilton avant de finalement le laisser filer chez Renault…

Propos recueillis par Luke Smith

partages
commentaires

Voir aussi :

Russell salue les progrès "extrêmement encourageants" de Williams

Article précédent

Russell salue les progrès "extrêmement encourageants" de Williams

Article suivant

Le directeur de Williams positif au COVID-19

Le directeur de Williams positif au COVID-19
Charger les commentaires
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021