Lewis Hamilton lié au rachat du club de Chelsea

Le septuple Champion du monde de Formule 1 Lewis Hamilton est lié à une offre de rachat du club de football de Chelsea.

Lewis Hamilton, Mercedes-AMG, George Russell, Mercedes-AMG

Selon des informations révélées par Sky ce jeudi, Lewis Hamilton s'est engagé financièrement, notamment aux côtés de la tenniswoman Serena Williams, dans un consortium visant à prendre le contrôle du club de football anglais de Chelsea. Ce projet est chapeauté par l'ancien président du club de Liverpool et de British Airways, Martin Broughton, supporter de longue date du club londonien.

Toujours selon Sky, les discussions entre Hamilton et Williams et le groupe de Broughton amènerait les deux sportifs à engager autour de 10 millions de livres chacun (environ 12 millions d'euros, au taux de change actuel). Le pilote britannique pourrait être plus qu'un simple investisseur puisqu'il pourrait occuper un poste formel dans la promotion par Chelsea de la diversité, de l'égalité et de l'inclusion.

L'offre menée par Broughton n'est toutefois pas la seule qui vise à racheter le Chelsea FC, dont le propriétaire historique depuis le début des années 2000, le milliardaire russe Roman Abramovich, souhaite se séparer dans le contexte de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Parmi les deux offres restantes, on note celle de Todd Boehly, copropriétaire des Dodgers de Los Angeles, et celle de Stephen Pagliuca, copropriétaire des Celtics de Boston (NBA) et de l'Atalanta Bergame (Serie A).

Toutes les parties intéressées ont été invitées à fournir une garantie d'investissement d'un milliard de livres sterling dans l'infrastructure du club, son académie et son équipe féminine en cas de reprise réussie. C'est la banque américaine Raine Group qui se charge de la vente, et le candidat retenu devrait être choisi dans le courant du mois.

La vente de Chelsea, dont la valeur pourrait atteindre 2,5 milliards de livres, a été décidée après qu'Abramovitch a été soumis à des sanctions liées à la guerre ukrainienne. Les actifs du club risquant d'être saisis, le Russe a décidé de le mettre en vente. Il avait acheté le club en 2003 pour environ 150 millions de livres. En raison des implications liées aux sanctions, toute reprise de Chelsea devra être approuvée par le gouvernement britannique, qui devra délivrer au club une nouvelle licence d'exploitation.

Hamilton n'a fait aucun commentaire sur le sujet. Il sera sans doute interrogé ce vendredi en conférence de presse à Imola.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Les écuries craignent que les vibreurs d'Imola abîment les F1
Article suivant Magnussen : Schumacher "a l'étoffe" pour être en F1

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France