Liberty - La F1, plus compliquée que prévu, mais potentiellement plus rentable

Liberty Media reconnaît que gérer la Formule 1 s'avère plus ardu que prévu, tout en estimant que le retour sur investissement pourrait également dépasser ses prévisions.

Greg Maffei, le PDG de Liberty, a également précisé que les profits générés par la F1 ne vont pas forcément décoller à court terme, en raison des investissements nécessaires de la part de la société.

"Je pense que tout ce que nous pensions au sujet de cette activité, et tout le temps passé avant d'acheter la F1, se justifie aujourd'hui", a déclaré Maffei. "Il existe d'énormes possibilités à court terme dans des domaines comme le sponsoring."

"Il y a également des opportunités à plus long terme autour du digital, notamment la réalité virtuelle, il y a des opportunités au niveau de la diffusion, il y a des opportunités pour créer encore plus d'intérêt autour de l'événement, mais également davantage de revenus à créer lorsque nous nous approchons du week-end."

"Certaines opportunités prendront du temps [à exploiter]. Je pense que nous n'enregistrerons pas d'augmentation des marges car, même s'il y aura des gains à court terme dans des domaines comme la publicité, il y aura des dépenses pour arriver à cela."

"Mais, sur le long terme, je pense que, comme nous l'avons dit, les challenges sont au moins aussi grands, voire plus grands que ce que nous pensions, mais les opportunités sont au moins aussi grandes, voire plus grandes également que ce que nous pensions initialement."

Maffei insiste également sur le fait que, pousser pour amener des changements ne sera pas facile, considérant la manière dont la F1 fonctionne déjà.

"Il existe beaucoup de couches qui rendent le tout compliqué, de la FIA au F1 Strategy Group, en passant par les équipes", continue-t-il. "Je pense fondamentalement que Chase [Carey] et Ross Brawn sont les maîtres d'œuvre pour essayer de rendre ces courses plus intéressantes, et plus compétitives, plus excitantes. Je pense qu'il y a une certaine uniformité dans les mesures que nous pouvons prendre pour faire cela."

Obtenir un consensus n'est pas facile

"Quant à la question de savoir si nous pouvons réaliser cela, combien de temps cela prendra, tout reste ouvert. Mais je pense qu'il y a beaucoup de consensus autour d'idées qui pourraient rendre ce sport plus attirant, au bénéfice de tous ses acteurs, les équipes, les fans, les régulateurs, et l'entité commerciale F1."

"Cette exécution n'est pas facile mais, comme je l'ai dit il y a beaucoup d'acteurs ici, et donc arriver à des accords, obtenir un consensus sur les éléments d'actions réelles n'est pas toujours aussi facile. Mais je suis optimiste." 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités