Liberty Media envisage la diffusion de la F1 en streaming sur Internet

partages
commentaires
Liberty Media envisage la diffusion de la F1 en streaming sur Internet
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
12 nov. 2016 à 10:33

Les nouveaux propriétaires de la F1, Liberty Media, envisagent d'offrir aux fans de F1 la possibilité de regarder la discipline en direct et en streaming à l'avenir, et estiment que des efforts doivent être entrepris dans ce sens.

Départ : Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team W07, Valtteri Bottas, Williams FW38 et Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Crash du départ avec Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H, Daniil Kvyat, Red Bull Racing RB12, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 et Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Le drapeau de la F1
La grille avant le départ
Départ : Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 devant Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Chase Carey, propriétaire de Liberty Media
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid mène au départ
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid en tête au départ de la course
Chase Carey, président Formula One Group avec Bernie Ecclestone
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid mène au départ
L'atmosphère de la piste, la grille de départ
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid bloque une roue au départ de la course
Le départ

Liberty détient depuis peu 19,1% de la compagnie Delta Topco, qui est la société mère de la Formule 1 - même si l'opération de rachat n'est pas finalisée et risque de faire face à des procédures judiciaires -, et mène actuellement une étude de la discipline reine pour trouver des façons d'étendre sa portée et de la rendre encore plus rentable.

Demande souvent exprimée par les fans, la possibilité de diffuser en direct les courses sur internet est envisagée, comme une possible alternative à la diffusion par des chaînes de télévision qui, avec l'essor des canaux privés dans les appels d'offres, ont tendance à réduire l'audience de la F1 en se coupant d'une partie de sa base (ainsi que de l'exposition et des revenus publicitaires qui vont avec).

Le PDG de Liberty Media, Greg Maffei, a déclaré que son groupe était conscient de l'idée d'un contenu premium pour lequel les fans paieraient, mais aussi que cela voudrait dire qu'il fallait une grande transformation du modèle actuel, qui se base quasi exclusivement sur les chaînes de télévision.

"Je crois que nous sommes très enthousiasmés par l'idée d'essayer d'utiliser les quantités énormes de flux vidéo et de données que nous avons au sein d'un produit de type premium et, étant donné la nature globale et extrêmement dévouée de la base de fans que nous avons, il semblerait qu'un produit OTT ["over-the-top" en anglais, à savoir "en plus"] est quelque chose qui fait beaucoup sens pour eux et nous."

"Nous avons des choses sur lesquelles travailler concernant les droits. Je ne pense pas qu'ils soient impénétrables mais il y a des choses sur lesquelles nous travaillons et nous devons juste travailler nos relations avec les équipes et la façon de traiter tout cela."

"Donc il n'y a pas seulement du travail sur le plan du produit mais il y a du travail sur les licences, toutefois je ne pense pas que ce soit insurmontable. Quelle sera exactement la forme du produit ou que devrons-nous faire exactement, je n'en suis pas encore sûr, nous sommes toujours au début. Mais je suis d'accord, il y a beaucoup de potentiel."

Plan d'investissement

L'offre d'une formule supplémentaire pour la diffusion de la F1 sur internet permettrait de générer de nouveaux revenus pour Liberty Media. Maffei estime que l'entreprise pourrait aussi tirer profit du fait d'investir pour la promotion de la discipline reine.

"Je n'anticipe pas une réduction immense de la performance d'exploitation. Il y a du positif à venir, y compris des revenus supplémentaires liés à la diffusion dans certains cas. Je pense que nous allons faire des investissements, mais une partie de cela est dans le management, une partie de cela est dans des domaines comme le produit OTT. Je ne pense pas que ceux-ci vont avoir un effet immensément dilutif, mais je pense que nous allons faire des investissements."

Enfin, Maffei a indiqué espérer que Liberty Media pourrait terminer le rachat de la F1 début 2017. "La F1 est un business iconique en sports mécaniques et c'était une opportunité unique de posséder une franchise sportive globale parmi le peu qui existe."

"Nous voyons dans ce business une formidable opportunité d'améliorer la performance sur le plan de l'exploitation ; et l'aspect financier dans tous les segments, qu'il s'agisse des lieux, de la diffusion ou du sponsoring, présente des opportunités d'augmentation des revenus et aussi de développer de nouvelles lignes de revenus, surtout autour du digital et du merchandising."

Avec Jonathan Noble

Article suivant
Ferrari fait à nouveau appel sur le dossier Vettel/Mexico

Article précédent

Ferrari fait à nouveau appel sur le dossier Vettel/Mexico

Article suivant

Ecclestone - Les GP du Brésil et d’Allemagne sont menacés pour 2017

Ecclestone - Les GP du Brésil et d’Allemagne sont menacés pour 2017
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités