Limites de piste : la FIA inflexible devant les plaintes de Red Bull

L'agacement de Red Bull, qui pointe du doigt une forme d'incohérence de la direction de course dans le traitement des limites de piste, ne trouve aucun écho du côté de la FIA après le Grand Prix du Portugal.

Limites de piste : la FIA inflexible devant les plaintes de Red Bull

À l'issue du Grand Prix du Portugal, Red Bull Racing n'a pas caché un certain embarras devant ce qui peut être considéré comme le coup de grâce d'un week-end frustrant. Auteur du meilleur tour en course, qui aurait dû lui octroyer un point supplémentaire, Max Verstappen en a été dépossédé après avoir dépassé les limites de piste. La situation a provoqué l'étonnement du pilote néerlandais lorsqu'il a appris la nouvelle en pleine interview d'après course, mais également le profond agacement d'un Helmut Marko qui a fait allusion aux événements de Bahreïn ainsi qu'au chrono supprimé en qualifications samedi à Portimão.

"Maintenant, nous avons perdu la victoire, le meilleur tour et la pole position", a déclaré le conseiller spécial de Red Bull sur Sky Sports Allemagne. "Jamais deux sans trois. J'espère que c'est la fin de tout ça. Quelque chose doit changer. Soit vous faites une limite avec des vibreurs, soit avec des graviers ou autre chose. Si vous sortez, il y a une pénalité automatique."

Lire aussi :

Déjà récurrent depuis un bon moment, le sujet des limites de piste l'est encore plus depuis le début de la saison et Red Bull accumule amertume et rancœur. Néanmoins, les plaintes de plus en plus manifestes de l'écurie autrichienne n'émeuvent pas la FIA qui, pour sa part, réfute la thèse avancée selon laquelle l'application du règlement manquerait de cohérence. Dimanche soir au Portugal, le directeur de course Michael Masi a notamment souligné que Verstappen n'était pas le seul à en avoir subi la loi.

"Il y a eu un certain nombre de chronos supprimés pendant la course", répond-il. "Il y en a également eu quelques-uns pendant les qualifications, et évidemment un grand nombre d'entre eux n'avaient pas d'incidence puisqu'ils ont été effacés en essais libres. Je crois que ça montre que nous contrôlons les limites de piste de manière équitable pour tout le monde."

En course, Verstappen est le seul pilote à avoir perdu son chrono pour être passé au-delà des limites au virage 14. Treize autres pilotes ont subi le même sort pour une infraction au virage 1, et quatre autres – dont Verstappen – pour être allé au large au virage 4. Dans sa réaction post-course, le pilote Red Bull s'est étonné d'apprendre que le virage 14 était contrôlé, mais le fait est que la FIA avait clairement mentionné ce cas de figure dans les notes adressées aux concurrents par le directeur de course samedi matin.

"C'était cohérent avec la manière dont les notes étaient présentées, particulièrement la troisième version qui est sortie samedi matin", défend Michael Masi. "Et cela faisait suite à la discussion au briefing des pilotes quant à ce qui serait et ne serait pas toléré." Lorsque l'on consulte cette note du samedi, on peut en effet y lire très clairement la mention suivante : "Les limites de piste à la sortie du virage 14 sont définies par le fait qu'aucune partie de la voiture ne reste en contact avec le vibreur rouge et blanc".

"Après avoir étudié ce qui s'est passé vendredi [en essais libres], le virage 14 était beaucoup plus utilisé [qu'en 2020]", poursuit Michael Masi. "Ce n'était pas un problème en 2020 mais ça l'est devenu en 2021. Donc j'ai donné à tous les pilotes la latitude pour utiliser le vibreur rouge et blanc dans ce virage, de la même manière qu'au virage 5. Cependant, on leur a dit que s'ils en tiraient un avantage durable, avec un certain nombre d'exemples pour dépasser une voiture, ou en étant plus rapide dans le mini-secteur, ce serait étudié. Après la course, il était évident que Max était hors de la piste et qu'il était plus rapide que quiconque dans le mini-secteur, et qu'il avait ainsi signé le meilleur tour en course qui donne un point au championnat."

Norris n'a pas doublé Pérez hors de la piste

Parmi les griefs de Red Bull à l'encontre du traitement des limites de piste, il y a le dépassement de Lando Norris sur Sergio Pérez lorsque les deux hommes étaient à la lutte pour la quatrième place. Pour l'écurie de Milton Keynes, le pilote McLaren a profité d'un passage hors piste pour emmener plus de vitesse à la sortie du virage 4 lors du restart après l'intervention de la voiture de sécurité, et il a ensuite pris l'ascendant en rejoignant le virage 5.

"J'ai perdu ma position face à Lando à la sortie du virage 4", explique Pérez. "J'ai vu qu'il était complètement en dehors de la piste et je ne me suis pas défendu, mais ce n'était pas le cas, j'ai fait une erreur de jugement. C'est dommage car ça a affecté ma course." Malgré cette version du pilote mexicain, Christian Horner a assuré que Norris l'avait dépassé "totalement hors de la piste", le directeur de Red Bull pointant à son tour du doigt "une nouvelle incohérence des limites de piste".

Michael Masi assure ne pas comprendre le mécontentement de Red Bull, qui a d'ailleurs demandé à la direction de course de se pencher sur ce cas pendant le Grand Prix. "Non, Lando n'a pas dépassé Sergio en dehors de la piste au virage 4", affirme-t-il. "C'était une manœuvre de dépassement au freinage du virage 5, au bout de la zone DRS."

Avec Jonathan Noble 

partages
commentaires
Ocon : "Deux voitures dans les points, ça fait plaisir"

Article précédent

Ocon : "Deux voitures dans les points, ça fait plaisir"

Article suivant

Ricciardo satisfait de sa remontée à Portimão

Ricciardo satisfait de sa remontée à Portimão
Charger les commentaires
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021