Livre - Michael Schumacher, sa vie, ses victoires, ses rêves

partages
commentaires
Livre - Michael Schumacher, sa vie, ses victoires, ses rêves
19 déc. 2014 à 16:45

Durant sa carrière de pilote de Formule 1, Michael Schumacher était sorti sain et sauf de quasiment toutes ses courses

Durant sa carrière de pilote de Formule 1, Michael Schumacher était sorti sain et sauf de quasiment toutes ses courses. Il n’avait connu que deux blessures sérieuses : une fracture des cervicales et une jambe cassée.

Finalement, c’est au cours d’un séjour à la montagne, en décembre 2013, que le drame s’est produit. Tous ceux qui s’étaient enflammés pour les exploits du septuple champion du monde ont craint le pire. En septembre 2014, Schumacher a pu enfin quitter l’hôpital et rentrer chez lui.

Deux ans après son retrait des circuits de F1, Schumi reste un mythe. Lorsqu’il courait, l’Allemand veillait à protéger sa vie privée. Mari et père attentionné à la maison, il se transformait en redoutable compétiteur une fois au volant de sa monoplace. Le livre "Michael Schumacher, sa vie, ses victoires, ses rêves", paru le 22 octobre dernier aux éditions Talent Sport, permet de revivre la vie et la carrière du roi incontesté de la Formule 1, avec beaucoup d’anecdotes et de témoignages.

Journaliste automobile, Karin Sturm a couvert la discipline pendant plus de 30 ans. Elle a suivi Schumacher depuis le début de sa carrière et lui a consacré plusieurs livres. Elle est considérée comme l’une des personnes le connaissant le mieux.

--

Extrait -

Michael vient tout juste d’être présenté comme le nouveau pilote Ferrari. Sa première visite en Italie n’est pas simple. Quand il débarque à Monza en 1995 pour ses premiers tours de test, l’encre de son contrat n’a pas encore eu le temps de sécher. Qu’aperçoit-il dans la tribune principale depuis les stands ? Une grande banderole provocante avec cette inscription : "Plutôt 1 Alesi aujourd’hui que 100 Schumacher demain".

C’est bien le signe qu’il ne lui sera pas facile de conquérir le coeur des tifosi. Au cours des trois années précédentes et même s’ils n’ont pas signé de très grands succès, Jean Alesi et Gerhard Berger ont parfaitement collé à la mentalité italienne. Il y avait, d’un côté, un Alesi au sang chaud qui ne pouvait pas renier la moitié de ses origines siciliennes et qui laissait toujours parler ses émotions, dans la joie ou la colère. De l’autre côté, Gerhard Berger le playboy, le bourreau des cœurs, toujours coquin et détendu, très populaire après s’être retrouvé prisonnier de sa voiture en flammes à Imola en 1989.

Et c’est cet Allemand pragmatique et froid qui doit piloter la Ferrari si sacrée ? Ce "Tedesco", certes très bon et performant, n’est pas encore taillé pour le costume du héros mélodramatique dans l’histoire dramaturgique et théâtrale de l’écurie italienne. Les sceptiques, encore nombreux, se disent qu’on pourrait éventuellement l’accepter s’il apportait enfin le titre tant désiré à la Scuderia. Il serait alors vénéré et respecté.

Mais pourra-t-il devenir le chouchou et être aussi aimé que l’a été Gilles Villeneuve ?

--

Karin STURM, « Michael Schumacher, sa vie, ses victoires, ses rêves », éditions Talent Sport, 264 pages, 22 euros

Prochain article Formule 1
McLaren a un objectif : Dominer la F1 comme en 1988

Article précédent

McLaren a un objectif : Dominer la F1 comme en 1988

Article suivant

Moteurs plus bruyants et plus puissants: La F1 se met au travail

Moteurs plus bruyants et plus puissants: La F1 se met au travail

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Jean Alesi , Gerhard Berger , Gilles Villeneuve
Équipes Ferrari Boutique
Type d'article Actualités