Lopez - L'accord entre Renault et Lotus est "presque" conclu

partages
commentaires
Lopez - L'accord entre Renault et Lotus est
Par : Fabien Gaillard
22 nov. 2015 à 16:43

Alors qu’une confirmation du rachat de l’équipe Lotus par Renault pourrait intervenir à Abu Dhabi, Gérard Lopez, le propriétaire actuel de la structure, a confirmé qu’un accord était quasiment scellé.

Federico Gastaldi, Vice-Team Principal Lotus F1 Team avec Gerard Lopez, Team Principal Lotus F1 Team
Pastor Maldonado, Lotus F1 E23
Gérard Lopez, Lotus F1
Pastor Maldonado, Lotus F1 E23 avec le hashtag #PrayForParis sur sa voiture
Jolyon Palmer, Pilote de réserve et d'essais Lotus F1 Team avec Pastor Maldonado, Lotus F1 Team et Romain Grosjean, Lotus F1 Team
Gerard Lopez Genii Capital, Renault F1 Team
Robert Kubica, Lotus Renault GP, Jan Charouz, Bruno Senna, Gerard Lopez Genii Capital, Lotus Renault GP, Eric Boullier, driecteur d'équipe, Lotus Renault GP, Romain Grosjean, Ho-Pin Tung, Vitaly Petrov, Lotus Renault GP

Depuis plusieurs mois, des négociations sont en cours entre les deux parties autour d’un retour de Renault à Enstone, cadre de ses deux titres en tant que constructeur en Formule 1 lors des saisons 2005 et 2006.

Cyril Abiteboul, à la tête de Renault Sport F1, a déjà indiqué qu’une annonce devrait avoir lieu à Abu Dhabi à ce sujet, et il reste aujourd’hui peu de doutes quant au fait que le constructeur français est en passe de revenir dans la discipline.

Gérard Lopez, l’actuel propriétaire de l’écurie Lotus, qui avait racheté la structure à la suite du départ de Renault fin 2009, ne cache pas vraiment le stade avancé des négociations : "Je pense que nous y sommes presque avec Renault," a-t-il déclaré pour Sky Sports.

"Je comprends que Renault a encore besoin d'éclaircir des choses avec la Formule 1 et la FOM, mais en ce qui me concerne, nous sommes presque à un accord aujourd’hui."

Le Luxembourgeois fait notamment référence à la volonté de Renault de bénéficier, à l’instar de Ferrari, Red Bull, McLaren, Mercedes et Williams d’une prime – comprise dans les revenus versés par la Formula One Management aux écuries – liée à son statut d’écurie "historique" dans la discipline reine.

"Pas la fin" pour Lopez

De son côté, Lopez révèle quant à lui qu’il continuera l’aventure au sein de l’équipe à la demande de Renault : "Ca ne sera pas la fin pour moi, parce qu’ils m’ont demandé de rester, donc quand l’accord sera fait, je resterai."

L’occasion, malgré tout, de contempler les réalisations d’Enstone sous son ère, ponctuée par deux victoires à Abu Dhabi en 2012 et à Melbourne en 2013 : "Je m'en souviendrai comme d'une aventure extraordinaire."

"Vous rachetez une équipe, elle est huitième du Championnat, vous arrivez à gagner des courses, vous faites 23 podiums, donc c’est une période très enthousiasmante pour une équipe privée. Je suis donc assez fier de ce que l’équipe a réalisé."

Prochain article Formule 1
La stratégie Mercedes - Hamilton, Rosberg et l'undercut interdit (2/2)

Article précédent

La stratégie Mercedes - Hamilton, Rosberg et l'undercut interdit (2/2)

Article suivant

Renault - La mauvaise relation avec Red Bull freine les progrès

Renault - La mauvaise relation avec Red Bull freine les progrès

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Lotus F1
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Actualités