Lopez met au clair la situation du Lotus F1 Team

Tandis que Lotus a annoncé la semaine dernière son choix de ne pas participer aux premiers essais hivernaux à Jerez, la liste des numéros permanents des pilotes publiée par la FIA vendredi dernier indiquait une inscription sujette à confirmation

Tandis que Lotus a annoncé la semaine dernière son choix de ne pas participer aux premiers essais hivernaux à Jerez, la liste des numéros permanents des pilotes publiée par la FIA vendredi dernier indiquait une inscription sujette à confirmation.

Malgré les nombreuses rumeurs et les difficultés financières que rencontrerait l'écurie d'Enstone, qui n'avait notamment pas payé le salaire de Kimi Räikkönen en 2013, Gérard Lopez a fait le point complet sur la situation de l'équipe dont il est propriétaire via le fonds d'investissement Genii Capital. L'homme d'affaires luxembourgeois a ainsi assuré que l'inscription de Lotus au Championnat du Monde 2014 de Formule 1 ne souffrait d'aucun doute, tout comme l'argent dû à Räikkönen serait versé prochainement.

Par ailleurs, il est revenu sur ce choix de ne pas se rendre à Jerez en l'expliquant par un souhait délibéré de l'équipe technique pour continuer à travailler davantage sur la conception de la Lotus E22.

"Nous sommes très satisfaits du développement de notre voiture, qui aura peut-être un look un peu différent des autres", assure Lopez dans les colonnes du magazine allemand Auto Motor und Sport. "Nous pensons que c'est mieux d'utiliser les prochaines semaines en soufflerie, ce qui nous donne davantage de choses qu'un test sur circuit. Les premiers véritables essais seront à Bahreïn. Avant cela, nous pouvons trouver davantage de performance directement à l'usine."

Lotus ne devrait donc, selon lui, pas souffrir du manque d'essais alors que les nouveaux moteurs V6 turbo sont introduits cette année en Formule 1. "Il y a aussi Red Bull, Toro Rosso et Caterham [qui utilisent le moteur Renault] et ce qu'ils vont trouver va aussi nous profiter. Tout changement que Renault va faire avant Bahreïn sera aussi sur notre voiture."

Lopez confirme ainsi que Lotus bénéficiera bien du bloc français cette saison et que ce dernier est déjà dans les ateliers d'Enstone. Le retard dans l'annonce de la collaboration prolongée entre les deux entités serait ainsi dû aux termes précis de l'accord.

"Nous avons le moteur Renault, mais Lotus n'est pas simplement un client de Renault. Nos ingénieurs, par exemple, ont aidé à développer le KERS. Nous essayons de trouver un accord qui soit plus qu'un simple contrat moteur, ce qui a retardé quelque peu les négociations."

Enfin, le Luxembourgeois est revenu sur l'accord entrevu en fin de saison dernière avec Quantum mais qui ne s'est finalement jamais conclu, confirmant que cette piste était définitivement abandonnée. "L'argent n'est jamais arrivé, donc nous avons annulé", a-t-il révélé. "Pour 2014, notre budget est complet avec notre nouveau sponsor PDVSA."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Gerard Lopez
Équipes Toro Rosso , Lotus F1
Type d'article Actualités