Lotus a du mal à suivre le rythme de développement

En début de saison, Lotus a souvent joué les premiers rôles mais depuis quelques Grands Prix, les hommes d’Eric Boullier ont un peu plus de mal à rivaliser avec Red Bull, McLaren ou encore Ferrari

En début de saison, Lotus a souvent joué les premiers rôles mais depuis quelques Grands Prix, les hommes d’Eric Boullier ont un peu plus de mal à rivaliser avec Red Bull, McLaren ou encore Ferrari. Selon Romain Grosjean, son équipe ne peut suivre la cadence de développement des trois écuries de pointe par manque de budget.

Depuis Spa-Francorchamps et la troisième place de Kimi Räikkönen, les pilotes du Lotus F1 Team ne sont plus parvenus à remonter sur le podium. Les espoirs d’une troisième place au championnat constructeurs s’envolent donc petit à petit pour l’écurie britannique, qui aura tout de même réalisé une belle saison avec deux pilotes qui n’avaient plus roulé en F1 depuis 2009.

"J’ai manqué quelques belles opportunités en début de saison et je sais que j’aurais pu inscrire un peu plus de points, explique Grosjean. Maintenant, nous avons un peu plus de mal face à Red Bull, McLaren et Ferrari. Ces équipes ont de gros budgets et apportent des évolutions à chaque course. Nous continuons à développer notre voiture, mais pas au même rythme qu’eux et nous pensons également au futur."

Lotus a cependant déjà quasiment gagné son duel face à Mercedes pour le gain de la quatrième place du championnat. A trois Grands Prix de la fin, les hommes d’Eric Boullier compte 123 points d’avance sur l’écurie allemand alors qu’il ne reste plus que 129 unités à disturber.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Romain Grosjean
Équipes McLaren , Mercedes , Ferrari , Lotus F1
Type d'article Actualités