Lotus a résolu son problème de suspension

Le Directeur technique revient sur une semaine plutôt intense et se projette sur les derniers essais à BarceloneJames, que s'est-il passé sur la E20 la semaine dernière à Barcelone ?"Nous avions apporté le nouveau châssis, le E20-02

Le Directeur technique revient sur une semaine plutôt intense et se projette sur les derniers essais à Barcelone

James, que s'est-il passé sur la E20 la semaine dernière à Barcelone ?

"Nous avions apporté le nouveau châssis, le E20-02. Le mardi matin, Romain a effectué des tours d’installation, puis il est sorti pour une première série de tours lancés. Mais dès qu’il a touché les freins, avant le virage 1, il a senti que quelque chose n’allait pas. Il nous a averti par radio qu’il coupait son effort et qu’il rentrait au box."

Qu'avez-vous découvert sur la voiture ?

"Nous avons immédiatement décelé un problème dans le montage du bras arrière du triangle de suspension avant supérieur."

Quelles ont été vos réactions à ce moment-là ?

"Ce châssis 02 était utilisé pour la première fois. Alors notre première réaction a été d’envisager un défaut de fabrication sur lui seul. Dans un premier temps, nous avons donc décidé de faire venir à Barcelone le châssis 01 qui avait roulé sans souci à Jerez. Mais avant de procéder à cette opération, nous avons demandé à Enstone de lancer une inspection pour éviter le risque d’un ennui similaire. Malheureusement, la conclusion de cette inspection aboutissait à la possibilité de voir le même problème se reproduire. Ce qui nous a menés, à contrecoeur, à annuler la semaine d’essais pour opérer les modifications nécessaires sur les deux châssis, avant de reprendre notre roulage."

Quelle a été la réaction à l'usine ?

"Nous avons vécu quelques journées intenses, mais je dois dire que tout le monde a accompli sa tâche de manière remarquable. Dès notre retour à l’usine, j’ai parlé à tout le personnel d’Enstone et j’ai expliqué clairement ce qui venait de se produire. Chacun a compris que le problème était malheureux, mais que la situation était sous contrôle. Nous avons conçu et fabriqué de nouvelles pièces que nous avons montées sur les châssis. Les tests nécessaires ayant apporté satisfaction, la voiture a été expédiée en Espagne."

Avez-vous confiance en la réparation ?

"Oui."

Cela signifie-t-il que le châssis est désormais plus lourd qu'auparavant ?

"Oui, mais d’un seul kilo, ce qui est supportable. Cela n’aura aucun impact significatif sur le pilotage ni sur la performance."

Le châssis a-t-il dû subir un nouveau crash test ?

"Non, ce n’était pas nécessaire."

Quel châssis sera en piste cette semaine ?

"Nous utiliserons le 01, le 02 servant désormais de réserve. Nous sommes en train de terminer le 03, sur lequel le nouveau design est, bien sûr, intégré."

Quatre journées d'essais perdues. Est-ce un contretemps fâcheux ?

"Bien sûr, perdre autant de roulage n’est pas idéal. Nous avons besoin de kilométrage à ce stade de la préparation, comme toute autre équipe. Cela dit, nous avons des motifs d’optimisme. D’abord, les très nombreux tours de Jerez nous ont permis une bonne compréhension de la voiture. Par ailleurs, les légers soucis rencontrés à Jerez devaient être traités et les pièces n’étaient pas disponibles la semaine dernière. Jeudi, la voiture reprendra donc la piste avec toutes les modifications requises. Nous avons hâte d’y être."

[Communiqué de Lotus F1 Team]

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Lotus F1
Type d'article Actualités