Lotus affiche une "confiance très élevée" pour le rachat par Renault

Depuis la signature d’une lettre d’intention entre Renault et Lotus, les négociations se poursuivent mais la prise de contrôle du constructeur français n’a pas encore été annoncée.

Lotus affiche une "confiance très élevée" pour le rachat par Renault
Romain Grosjean, Lotus F1 E23
Romain Grosjean, Lotus F1 E23
Romain Grosjean, Lotus F1 E23 et Pastor Maldonado, Lotus F1 E23 saluent le public à la fin de la course
Matthew Carter, Lotus F1 Team CEO durant la conférence de presse de la FIA
Lotus F1 Team
Pastor Maldonado, Lotus F1 E23
Romain Grosjean, Lotus F1 E23
Romain Grosjean, Lotus F1 E23
Pastor Maldonado, Lotus F1 E23

L’écurie d’Enstone termine sa saison dans des conditions difficiles, avec le peu de moyens qui sont encore à sa disposition, le tout dans une situation rendue très floue par les discussions en cours autour de son rachat. 

Directeur Général de Lotus F1, Matthew Carter a toutefois fait part de sa confiance "très élevée" quand à la probabilité du rachat par Renault. Dans le discours du Britannique, on perçoit une quasi-certitude de voir le Losange faire son retour à Enstone. 

"Renault a délivré une lettre d’intention ; en coulisses les dirigeants de Renault et Lotus travaillent d’arrache-pied pour s’assurer que l’accord sera trouvé", souligne Carter sur le site officiel de la Formule 1. "Les choses progressent, mais cela prend du temps. Je suis confiant pour que l’accord se produise, mais comme je l’ai dit, il faut du temps pour y parvenir."

"Nous savons que dans les affaires tout peut arriver et tant qu’il n’y a pas de signatures sur les documents, l’accord n’est pas conclu, mais la confiance est très élevée!"

Enstone, la valeur ajoutée

Carter confirme que la teneur des discussions est très claire quant au fait de voir Renault prendre les commandes de l’équipe actuelle en tant qu’actionnaire majoritaire. Il est également évident que si l’accord est trouvé, les hommes de Renault F1 prendront possession d’Enstone, bien que le management ne soit pas défini à l’heure actuelle. 

"Ils détiendront alors le contrôle des intérêts", confirme Carter. "C’est également indiqué dans la lettre d’intention. Ils mèneront l’équipe comme une équipe d’usine, comme Ferrari et Mercedes le font actuellement."

"Je ne sais pas quelle sera la structure. Tant que l’accord n’est pas conclu je ne pense pas que ces détails soient finalisés. S’ils achètent l’équipe, ils viendront sans aucun doute à Enstone car c’est une part de ce qu’ils achètent : l’infrastructure et la partie opérationnelle d’Enstone, la force humaine que nous avons là-bas, et l’équipe de course. C’est ce qu’ils achètent. Concernant le management, honnêtement je ne sais pas."

Disparition du nom Lotus

Le rachat par Renault entraînera le retour d’une motorisation par le Losange dans la monoplace actuellement en cours de conception, après une année passée à exploiter le bloc Mercedes. Carter précise que sur le plan technique, une solution est prête pour le cas de figure où le rachat n’aurait pas lieu, afin de conserver le bloc allemand. Mais il assure que ce plan B est plutôt "improbable". 

Par ailleurs, le rachat annoncé par Renault entraînera sans tarder la disparition du nom Lotus de la F1, à moins qu’il ne soit relancé ailleurs. 

"L’équipe ne s’appellera pas Lotus, le nom quittera la Formule 1. Actuellement, nous avons une licence pour utiliser le nom Lotus, et cette licence sera résiliée. Alors quelqu’un d’autre pourrait opter pour ce nom!"

partages
commentaires
À Interlagos, McLaren va préparer 2016
Article précédent

À Interlagos, McLaren va préparer 2016

Article suivant

Massa - Interlagos, "une expérience difficile à expliquer"

Massa - Interlagos, "une expérience difficile à expliquer"
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021