Lotus assoit encore ses finances avant de parler pilotes

Lotus a beau être l’équipe dont les volants sont les plus convoités pour la saison prochaine, l’équipe n’est pas encore en mesure de pouvoir aller de l’avant avec une officialisation de son duo 2014, qu’elle aimerait être constitué de Romain...

Lotus a beau être l’équipe dont les volants sont les plus convoités pour la saison prochaine, l’équipe n’est pas encore en mesure de pouvoir aller de l’avant avec une officialisation de son duo 2014, qu’elle aimerait être constitué de Romain Grosjean et Nico Hülkenberg.

Dans la balance, la sécurisation financière de l’avenir de l’équipe sur le long terme, avec un deal en attente avec Quantum Motorsports, pouvant ouvrir de bénéfiques vannes de dollars, mais qui tarde à être entériné.
Depuis maintenant deux ans, Lotus F1 Team se cherche un gros mécène ou un sponsor titre pour moins dépendre financièrement de Genii Capital, qui met la main à la poche quand il est nécessaire de payer les factures. En dépit de la présence du populaire Kimi Räikkönen au sein de l’équipe, le team d’Enstone a dû une nouvelle fois choisir cette saison entre développer la monoplace et mener certains autres projets, tout en laissant des règlements en attente, comme celui de son pilote star, désormais en partance vers Ferrari, comme l’ingénieur James Allison avant lui.

Comptant sur toutes les sources de revenus possibles, le team entend bien pousser les efforts sportifs jusqu’au terme du dernier GP, afin de sécuriser quelques millions supplémentaires grâce à une meilleure position au championnat que le 4ème rang constructeurs. Eric Boullier, Directeur de l’Equipe, reste confiant quant au fait de pouvoir sécuriser l’important accord avec Quantum, mais sait que le temps presse : Nico Hülkenberg avait en effet donné la fin du mois d’octobre comme date butoir pour bénéficier des garanties nécessaires à une signature. Dans le cas où l’Allemand choisirait de se lier à une autre équipe sans plus attendre, Lotus privilégierait la titularisation de Pastor Maldonado, soutenu par PDVSA, à moins que Genii ne règle une nouvelle fois la note.

Nous avons des accords préliminaires avec la compagnie avec laquelle nous souhaitons nous associer, et nous attendons juste que cela soit conclu”, explique Gerard Lopez sur le site internet de l’équipe. “Nous avons décidé d’offrir un actionnariat minoritaire à un investisseur. Nous considérons cette approche comme la meilleure façon d’avancer, comme toute autre équipe F1. Des accords comme celui-ci ne vont pas à la vitesse à laquelle nous sommes habitués en F1 et nous espérons le conclure dans le futur proche”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Pastor Maldonado , Nico Hülkenberg , Romain Grosjean , Gerard Lopez
Équipes Ferrari , Lotus F1
Type d'article Actualités