Lotus espérait la quatrième ou la cinquième place du championnat

Après une saison 2014 catastrophique, l’écurie Lotus a remonté la pente en 2015, mais pour Federico Gastaldi, le classement final de la structure britannique n’est pas satisfaisant.

Après deux années marquées par 23 podiums et ponctuées par deux victoires en 2012 et 2013, la saison 2014 de l’équipe d’Enstone avait été très mauvaise avec trois top 10 atteints seulement.

En 2015, bien aidé par le moteur Mercedes, Lotus a pu retrouver un peu de couleurs en signant la sixième place du classement constructeurs, avec en point d’orgue le podium de Romain Grosjean lors du Grand Prix de Belgique.

Cependant, pour Federico Gastaldi, directeur adjoint de l’écurie, le bilan n’est pas satisfaisant : "La vérité, c’est que nous étions concentrés pour atteindre la cinquième place," affirme-t-il. "C’était notre objectif depuis le début de l’année, en étant réalistes. En étant audacieux, nous pensions que nous pouvions même, si tout se passait bien, nous battre pour la quatrième place."

"Mais évidemment, les choses ne se sont pas déroulées comme prévu. La sixième place n’était pas l’objectif, je le répète, et nous ne sommes pas heureux de ce résultat. Pas du tout."

Pas aidés par les circonstances

Cette année, l’écurie Lotus a fait face à de nombreuses difficultés à la fois liées à sa situation financière difficile mais aussi aux rumeurs et opérations de rachat par Renault qui ont bloqué le développement, auxquelles s'ajoutent de nombreuses péripéties judiciaires. Le constructeur français reprendra finalement le flambeau en 2016, après avoir donné son feu vert cette semaine. 

"Nous avons eu nos problèmes, nous avons eu de la malchance au début de la saison, beaucoup d’incidents qui, si vous regardez attentivement, n’étaient pas de la faute de nos pilotes. Les circonstances ne nous ont pas aidés, mais nous visions une position plus avancée que celle que nous avons aujourd’hui."

Lotus est devancé au Championnat Constructeurs par Mercedes, Ferrari, Williams, Red Bull et Force India, faisant d’elle la dernière équipe avec une unité de puissance Mercedes. Au soir du Grand Prix de Belgique, la structure occupait la cinquième place, un point devant Force India, mais cette dernière la devance finalement de 58 unités après Abu Dhabi.

"A la fin, nous sommes réalistes, nous savons que nous avons une très bonne équipe à Enstone, avec de l’expérience et nous savons que nous pouvons construire de bonnes voitures. Evidemment, nous ne pouvons pas rivaliser parce que nous n’avons pas le budget de Mercedes, Ferrari ou Red Bull, mais je le répète, nous pensions pouvoir nous battre pour la quatrième ou la cinquième position."

Propos recueillis par Federico C. Faturos

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Lotus F1
Type d'article Actualités
Tags déclaration, federico gastaldi