Lotus est satisfait de ses progrès lors des arrêts aux stands

Au moment où Lotus se prépare à partir pour la Chine, nous avons discuté avec le manager de l’équipe course, Paul Seaby, pour savoir quel a été le programme des mécaniciens pendant le break et quels sont les objectifs pour les prochaines courses

Au moment où Lotus se prépare à partir pour la Chine, nous avons discuté avec le manager de l’équipe course, Paul Seaby, pour savoir quel a été le programme des mécaniciens pendant le break et quels sont les objectifs pour les prochaines courses.

Qu'a fait l'équipe pendant cette pause ?


Pour la plupart, ils ont profité d’un repos bien mérité. En Australie, nous avons travaillé jusqu’à la limite du couvre-feu chaque soir. Cela n’a pas été le cas en Malaisie, mais les journées ont été longues dans une chaleur intense. Prenez de longs voyages, des fuseaux horaires différents et le décalage qui s’ensuit et vous finissez par payer l’addition. L’équipe n’a eu qu’un week-end entre le retour des essais d’hiver et le départ pour Melbourne, aussi c’est le premier véritable break depuis deux mois. Nous allons partir pour la Chine par groupes, entre samedi et lundi, frais et dispos pour nous relancer dans la bataille.

Quelle a été l'activité à Enstone ?


Mercredi, les mécaniciens sont venus pour un entrainement aux arrêts au stand. Cela a été une bonne journée, productive. Elle a commencé par un briefing pour analyser ce qui pouvait être amélioré, avant d’effectuer environ quarante exercices d'arrêt au stand avec une voiture de démonstration. Nous avons essayé un nouveau lève-vite arrière qui s’est avéré immédiatement très efficace, soulevant l’arrière de la voiture beaucoup plus rapidement. Nous cherchons à gagner des dixièmes de seconde, aussi le moindre détail comme celui-là peut faire une grosse différence. Nos meilleurs arrêts se situent à 2,4 secondes maintenant et nous tournons régulièrement entre 2,5 et 2,7 secondes, ce qui n’est pas mal du tout. Le fait de réaliser des arrêts à la poussée – ce qui signifie que quelques hommes poussent la voiture sur son emplacement – peut donner des temps flatteurs parce qu’il est plus facile de placer le pistolet sur l’écrou que lors d’une situation de course. Mais même en considérant ce paramètre, je suis content de nos progrès.

L'équipe peut-elle encore s'améliorer sur d'autres points pour abaisser ses temps ?


Oui. Nous avons deux machines d’entraînement physique pour l’équipe dans la salle de sport, principalement orientées sur les muscles et les mouvements spécifiques de l'arrêt au stand. Cela comporte surtout du renforcement musculaire au niveau du tronc et des bras. Lors des arrêts au stand, ils y a beaucoup de mouvements de torsion et les équipements sont assez lourds, en particulier les pistolets, alors cela peut aider la préparation des gars. Nous allons essayer de mettre en place un entraînement dans les chambres d’hôtel pendant les week-ends de course aussi. Ce sera intéressant de voir comment cela se passe pour tout le monde !

Les voitures sont-elles déjà en route vers la prochaines courses ?


Toutes les pièces importantes, les évolutions et les éléments révisés, ont déjà été expédiées pour qu’elles soient à notre disposition lorsque nous arriverons à Shanghai. Les voitures ont été ‘déshabillées’ et ne sont plus que des châssis depuis le dimanche soir en Malaisie et elles ont été envoyées directement en Chine. Cela incluait le démontage des suspensions, du moteur, de la boîte de vitesse, et ainsi de suite. Le kilométrage d’entretien pour les éléments comme les suspensions correspond à deux courses. Entre les deux premières courses, elles sont restées sur la voiture, excepté les parties abimées, bien sûr. Quand nous arriverons, nous reconstruirons la voiture depuis le châssis nu, débutant un nouveau cycle de deux courses. Les voitures partiront ensuite pratiquement intactes pour Bahreïn à la fin de ce week-end. Nous serons au circuit à partir de mardi midi, ce qui laissera à l’équipe de mécaniciens deux jours et demi pour que tout soit prêt.

Quel est l'objectif principal sur les prochaines courses ?


Pour moi comme pour l’équipe, la priorité du moment est de réaliser des arrêts au stand plus compétitifs et, encore plus important, plus réguliers. Nous voulons donner aux pilotes une meilleure chance de rester avec les leaders ou même de préférence devant tous les autres ! Nous savons que nous pouvons le faire. Il s’agit simplement d’instaurer comme une seconde nature la confiance en soi qui permet de se détendre et de respirer pendant les arrêts. Nous allons redoubler d’efforts et nous sommes certains que cela arrivera.

[Par Lotus F1 Team]

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Lotus F1
Type d'article Actualités