Lotus n'en veut pas à Grosjean pour son coup de sang

partages
commentaires
Lotus n'en veut pas à Grosjean pour son coup de sang
26 sept. 2014 à 15:52

La saison de galère de Romain Grosjean a eu raison de la patience du Franco-Suisse la semaine dernière à Singapour, lorsque le pilote Lotus a été une énième fois victime des ratés de son bloc Renault

La saison de galère de Romain Grosjean a eu raison de la patience du Franco-Suisse la semaine dernière à Singapour, lorsque le pilote Lotus a été une énième fois victime des ratés de son bloc Renault. En qualifications, il n'a alors pas pu défendre ses chances dans les derniers hectomètres de son tour rapide, ce qui l'aura privé d'une très probable 13e place.

La colère de Grosjean à la radio a fait le tour du monde. Sa frustration palpable était probablement justifiée, et il s'en était expliqué à l'issue de la séance, à froid. Pour Federico Gastaldi, team principal adjoint de Lotus, cet incident n'en était pas un. Il le met sur le compte d'une déception évidente, à la fois pour le pilote et l'équipe d'Enstone. Il préfère également mettre en avant l'aspect humain des pilotes, souvent critiqués pour leur manque de personnalité.

"Dans la chaleur du moment, la passion peut déborder", rappelle l'Argentin. "Parfois, cela peut arriver quand les choses ne vont pas dans votre sens et c'est exactement ce qui s'est passé. Après tout, parfois les gens disent que les pilotes sont trop ennuyeux ou n'ont pas d'avis, ne montrent pas leur côté humain. Cela arrive parfois dans d'extrêmes circonstances et c'est ce qui s'est passé samedi dernier."

Gastaldi estime également que les discussions autour coup de sang de Grosjean à la radio sont une coïncidence amusante, alors que les communications entre les monoplaces et les stands étaient au cœur des débats pour un tout autre sujet.

"Nous étions tous énormément déçus, mais bien sûr Romain était le premier frappé par la déception, et le premier à réagir. De temps en temps, c'est difficile de stopper l'émotion humaine quand elle arrive à la surface. C'était assez ironique que les communications radio soient le sujet brûlant à Singapour à propos de ce qui ne doit pas être dit, et qu'ensuite elles fassent les gros titres pour quelque chose qui a été dit dans des circonstances difficiles !"

Prochain article Formule 1
Des explications mais pas d'excuses pour Vettel en 2014

Article précédent

Des explications mais pas d'excuses pour Vettel en 2014

Article suivant

Kobayashi n'a aucune garantie pour rouler à Suzuka

Kobayashi n'a aucune garantie pour rouler à Suzuka
Load comments

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean Boutique
Type d'article Actualités