Lotus pense encore pouvoir faire affaire avec Quantum

Gérard Lopez a récemment confié pour la première fois que l’argent promis par Quantum -et dont le « cheminement » fut l’une des grandes sagas du paddock la saison dernière- n’avait jamais été aperçu par Genii Capital

Gérard Lopez a récemment confié pour la première fois que l’argent promis par Quantum -et dont le « cheminement » fut l’une des grandes sagas du paddock la saison dernière- n’avait jamais été aperçu par Genii Capital.

Pour autant, Lotus assure que les discussions ne sont pas au point mort avec Mansoor Ijaz concernant la possibilité d’un accord commercial avec l’équipe d’Enstone pour la saison prochaine.

Les difficultés rencontrées par Quantum pour la concrétisation du deal ont notamment concerné des contrôles bancaires internationaux effectués sur le transfert d’une telle somme d’argent conséquente, affirme-t-on des deux côtés. Par ailleurs, la mise en place du deal aurait été rendue difficile par certains porteurs de titres chez Quantum. Ijaz espère désormais trouver une façon de réaliser le montage financier différent, en contournant certaines difficultés posées par ces investisseurs.

Nous pensons encore qu’il est possible qu’un deal sur une base similaire soit conclu”, explique Andrew Ruhan, actionnaire Lotus à Autosport.

La configuration initiale du deal Quantum n’est en effet plus poursuivie, explique Ijaz, qui aménage un autre montage financier.

Lotus assure de son côté que l’exercice 2014 du team ne dépend quoi qu’il en soit aucunement d’un possible apport de Quantum, après avoir sécurisé un accord avec PDVSA, le sponsor personnel de Pastor Maldonado.

Si les discussions avec Quantum sont un succès, ce sera alors un bonus, mais nous ne sommes pas dépendants de la matérialisation”.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Pastor Maldonado , Gerard Lopez
Type d'article Actualités