Lotus Renault GP doit être plus solide sur un week-end

Après deux premiers Grands Prix qui se sont soldés par deux podiums, Lotus Renault GP a connu en Chine une première désillusion dans sa saison

Après deux premiers Grands Prix qui se sont soldés par deux podiums, Lotus Renault GP a connu en Chine une première désillusion dans sa saison. L'équipe veut travailler davantage pour éviter de connaître pareille mésaventure à l'avenir. L'objectif est d'atteindre la perfection pour être en mesure d'empocher de gros points régulièrement.

Éric Boullier estime qu'il faudra tirer les leçons de Shanghai. Mais le Français ne s'inquiète pas car sans un problème de fiabilité en qualifications, Vitaly Petrov aurait pu espérer un meilleur résultat.

"Si vous regardez la Q2, le rythme de Vitaly a montré là où nous aurions dû être. Si nous avons ce rythme, nous devons ensuite faire un week-end parfait," a confié le team principal de l'équipe à Autosport.

"Nous ne pouvons pas nous permettre d'avoir de mauvais week-end, et pour connaître un week-end parfait nous devons être prêts à faire face à tout. Si nous voulons jouer dans la cour des grands, nous devons être présents et courir à la perfection."

Boullier est également revenu un peu plus longuement sur le Grand Prix de Chine, qui n'a donc pas été couronné de succès pour Lotus Renault GP.

"Disons que nous avons mal pris les choses dès le début. Bien sûr je ne veux pas bousculer les gars, mais nous avons eu quelques mauvaises choses que nous n'avons pas su traiter ou pour lesquelles nous n'avons pas réagi en conséquence. Évidemment, le problème moteur de Vitaly n'était pas de notre faute, mais nous aurions pu informer plus clairement nos pilotes sur la façon d'éviter cela. Mais ça n'a pas été fait."

"Cet incident a touché Heidfeld en qualifications, et il y a eu un effet boule de neige. Tout est allé de travers et pendant la course c'était pareil. En partant 10ème et 16ème, nous aurions pu être plus agressifs sur le plan de la stratégie. Il y a clairement quelque chose à rechercher sur la manière dont Rosberg a procédé par exemple, parce qu'il était six secondes derrière Button avant son arrêt et puis après que tout le monde se soit arrêté il était cinq secondes devant."

"Ensuite, on peut regarder Hamilton, qui avec sa stratégie a préservé un train de pneus neufs. Dès que vous rentrez au stand, vous pouvez bien disposer d'un avantage de cinq à huit secondes sur vos concurrents, et cela change beaucoup au niveau des positions. Donc, si vous êtes devant et que vous avez des tours clairs, vous pouvez prendre de la distance car le trafic ne vous affecte pas. Nos gars sont très bons en matière de stratégie, mais je pense qu'avec l'usure des Pirelli nous devons aborder le week-end différemment."

En Turquie, Lotus Renault GP apportera de nouvelles pièces pour essayer de progresser encore, avec notamment un aileron arrière prévu initialement pour la Malaisie.

"C'est le fameux aileron arrière. Pour nous, avec trois semaines d'ici là, nous devrions avoir une bonne mise à niveau sur la voiture. Mais tout le monde sera dans le même cas. Nous voulons vraiment conserver notre position et nous battre pour la cinquième ou sixième place. Ce serait une bonne chose," a conclu Boullier.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Vitaly Petrov
Type d'article Actualités