Lotus s'est lié à Mercedes pour 6 saisons

partages
commentaires
Lotus s'est lié à Mercedes pour 6 saisons
10 févr. 2015 à 09:15

Grand changement en 2015 pour Lotus : après une saison désastreuse aussi bien au niveau du choix du concept adopté par l'équipe technique d'Enstone que par les performances et l'intégration de l'unité de puissance Renault, le team repart d'une page blanche et pleine d'optimisme avec un bloc Mercedes dans le dos

Grand changement en 2015 pour Lotus : après une saison désastreuse aussi bien au niveau du choix du concept adopté par l'équipe technique d'Enstone que par les performances et l'intégration de l'unité de puissance Renault, le team repart d'une page blanche et pleine d'optimisme avec un bloc Mercedes dans le dos.

Lotus ne cache pas espérer faire une année "à la Williams" en 2015, et redevenir un candidat régulier aux gros points. Pour Alan Permane, Responsable des Activités Piste, Enstone a pris la décision la plus sensée mais aussi la plus brute possible en faisant le choix de ne pas s'associer à Renault pour la suite de son parcours.

"Il a été assez clair relativement vite que Mercedes était le package dont il fallait disposer, et quand McLaren a choisi Honda, ma première réaction a certainement été : 'allons chercher ces restes chez Mercedes'!", se souvient l'ingénieur Britannique pour Autosport.

Le divorce avec Renault n'a pas été évident : historiquement, les liens entre Enstone et le motoriste français semblaient indéracinables.

"Nos propriétaires ont réagi de manière fantastique et ont poursuivi cette opportunité [Mercedes]. Cela n'a pas été une séparation facile avec Renault –nous avions un partenariat long de 20 ans et avions juste re-signé avec eux…", admet Permane.
"La situation ultime aurait été de voir Renault produire le moteur de tête; et nous serions restés avec eux. Mais ça n'a pas été le cas. Ils ont fait de grands pas en avant, mais il est encore clair que l'unité de puissance à avoir est celle de Mercedes."

Un contrat long terme pour rassurer tout le monde

Mais depuis de (trop) longs mois, Enstone a passé plus de temps à tenter de réassurer staff, partenaires, investisseurs et bailleurs de fonds au sujet de sa santé financière (et par extension, technique). La présence de Renault à bord ne permettait pas nécessairement de rassurer toutes ces parties concernant la possibilité d'un revirement rapide.

L'arrivée de Mercedes chez Lotus permet au team de rappeler qu'un grand motoriste comme la firme allemande ne se lance pas dans un projet de fourniture sans de très solides garanties sur le long terme, et qu'un nouveau cycle ascendant peut être lancé.

"C'est génial pour Enstone; cela montre aux gens que nous sommes là sur le long terme. Nous avons signé un deal de six ans avec Mercedes et cela aide pour le recrutement car les gens peuvent voir à quel point nous prenons les choses sérieusement".

Prochain article Formule 1
Top Marques - Le grand rendez-vous des supercars de luxe

Article précédent

Top Marques - Le grand rendez-vous des supercars de luxe

Article suivant

Heikki Kovalainen espère collaborer avec Toyota sur le long terme

Heikki Kovalainen espère collaborer avec Toyota sur le long terme

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Mercedes , McLaren , Williams
Type d'article Actualités