Lotus sans double DRS à Monza

Lotus a pris la décision de ne pas utiliser de double DRS à Monza, après avoir abandonné son introduction à Spa en raison des conditions de piste difficiles lors des essais du vendredi

Lotus a pris la décision de ne pas utiliser de double DRS à Monza, après avoir abandonné son introduction à Spa en raison des conditions de piste difficiles lors des essais du vendredi.

Les trombes d’eau qui s’étaient abattues sur le circuit de Spa-Francorchamps lors des deux premières séances d’essais avaient empêché le team noir et or de tester et de régler son système qui était pourtant prêt pour le Grand Prix de Belgique et ses longues pleines charges. De peur de voir le double DRS mal fonctionner durant la course, Lotus avait alors sagement décidé de reporter son introduction.

En marge de ce dernier Grand Prix, Éric Boullier a annoncé que son équipe n’utiliserait pas non plus le nouveau dispositif à Monza, cette fois à cause des spécifications de la piste italienne. "Je suis sûr que nous n’utiliserons pas le double DRS, car Monza est Monza. La configuration aérodynamique y est différente", a confié le directeur de Lotus aux journalistes.

En effet, le circuit de Monza, où les moteurs tournent en pleine charge pendant environ 74% de la durée d’un tour, est aussi celui qui requiert le moins d’appui aérodynamique. Dès lors, l’avantage de dévier le flux d’air de l’aileron arrière devient quasiment inexistant, et l’utilisation d’un double DRS y est donc inutile.

Les hommes d’Enstone devraient finalement introduire cette nouveauté au Grand Prix de Singapour, dans trois semaines, le gain procuré par un tel système y étant important. A moins que la météo ne s’en mêle …

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités