Lotus se satisfait de son début de saison

Après avoir connu les joies de la victoire à Melbourne, Lotus a connu un Grand Prix un peu plus difficile en Malaisie

Après avoir connu les joies de la victoire à Melbourne, Lotus a connu un Grand Prix un peu plus difficile en Malaisie. Malgré tout, Paul Seaby, le manager de l'équipe de course, se montre satisfait des débuts de la Lotus E21 en Grand Prix. Durant l'hiver, la dernière création de James Allison avait montré quelques signes de faiblesse au niveau de la fiabilité, mais aucun incident n'a été déploré en course. Une aubaine pour l'écurie britannique qui a déjà inscrit 24 points de plus que l'an dernier. "Le travail produit ces dernières semaines a été fantastique", explique Seaby. "Cela a été surtout remarquable en Malaisie où nous avons dû retirer les boites de vitesses sur les deux voitures après les qualifications, en plus des réparations sur les soubassements et sur la carrosserie. Le fait que les pilotes aient pu sortir immédiatement et accomplir confortablement la distance de la course, sans tour d’installation pour vérifier si tout fonctionnait correctement, prouve la qualité et l’efficacité du travail effectué par les mécaniciens sous une très forte pression." Le prochain rendez-vous est fixé pour la Chine. Un Grand Prix où Kimi Räikkönen et Romain Grosjean disposeront des mêmes évolutions sur leurs monoplaces. Avec trois semaines de pause entre la course à Sepang et celle à Shanghai, Lotus doit relever plusieurs défis de taille. "La priorité pour l’expédition est l’efficience. Que tout soit démonté et expédié de la manière la plus efficace possible", ajoute-t-il. "En Australie, nous avons été retardés deux heures par les suites de la victoire. Mais c’est le genre de retard dont nous ne nous plaindrons jamais. Croyez-le ou non, notre plus gros obstacle en partant pour la Malaisie a été l’humidité. Si le moindre équipement métallique est emballé dans le fret sans le nettoyage et la protection adéquats il sera rouillé à l’arrivée. Et, évidemment, la corrosion brise les pièces." "Un des principaux objectifs est de faire en sorte que les deux pilotes disposent des plus récentes pièces. En Malaisie, Romain a couru sans la dernière spécification d’échappements et la carrosserie qui va avec, mais il y aura également d’autres nouveautés sur les deux voitures. Nous chercherons aussi à tirer meilleur parti de la voiture en configuration qualifications. Nous savons que la E21 est très performante en rythme de course, mais il va sans dire que de meilleures positions sur la grille offrent aux pilotes de meilleures chances d’obtenir un gros résultat. Si nous pouvons tout réunir, il y aura de grandes chances que nous soyons à nouveau compétitifs en Chine."

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Romain Grosjean
Type d'article Actualités