Lowe : Stroll apprend "beaucoup" malgré ses abandons

Lance Stroll a connu des débuts difficiles en Formule 1, c'est le moins que l'on puisse dire.

Stroll n'est toujours pas parvenu à franchir le drapeau à damier d'un Grand Prix, victime d'un problème de freins en Australie puis d'accrochages en Chine et à Bahreïn, des incidents dont il ne semblait pas être responsable.

Par conséquent, c'est le rookie canadien qui a parcouru le moins de tours en course depuis le début de la saison – 52 boucles, encore moins que Pascal Wehrlein, qui n'a participé qu'au dernier Grand Prix en date.

"C'est particulièrement embêtant pour lui, mais j'imagine que c'est ça, les débuts en F1 !" commente Paddy Lowe, directeur technique de l'écurie Williams. "Il progresse avec constance, mais c'est très difficile. Ce qui est clair, c'est qu'il y a énormément de choses à apprendre dans ce sport, surtout autour des pneus. Il a beaucoup appris à Bahreïn, et il reviendra plus fort la prochaine fois."

Potentiel avec Massa

Williams peut toutefois se féliciter de la sixième place obtenue par Felipe Massa à Sakhir, prometteuse quant au potentiel de la FW40.

"Je pense que Felipe a fait une très bonne course", estime Lowe. "Il est si expérimenté qu'on sait qu'il va faire le travail. Le rythme de la voiture était très bon. Il était quatrième à un moment ! Nous savions que ça n'allait pas durer, pour être honnête, et bien qu'il se soit très bien défendu par moments, ce n'était pas durable."

C'était la deuxième fois de la saison que Massa signait la sixième place. En revanche, en Chine, le Brésilien s'était classé avant-dernier de la course depuis la troisième ligne de la grille. Une contre-performance que Williams n'a pas encore été en mesure d'analyser.

"C'était une situation complètement différente", souligne Lowe. "C'était lié aux conditions froides et humides, différentes de ce que nous avons eu à Bahreïn. La voiture n'était simplement pas assez rapide dans ces conditions."

"Je pense que nous avons de bonnes théories sur tout ça et sur comment l'améliorer à l'avenir. On peut travailler sur ces théories, puis on attend des conditions similaires pour les tester. Ces conditions, évidemment, nous ne les avons pas rencontrées à Bahreïn."

Propos recueillis par Adam Cooper

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lance Stroll
Équipes Williams
Type d'article Actualités