Luc Alphand : "Un peu de fatalité"

Luc Alphand, vainqueur de la Coupe du monde de ski en 1997, pense que l’accident de Michael Schumacher n’est pas lié à une grande imprudence

Luc Alphand, vainqueur de la Coupe du monde de ski en 1997, pense que l’accident de Michael Schumacher n’est pas lié à une grande imprudence.

Celui qui s'est également passionné pour les sports mécaniques, et notamment le Dakar, sait que les champions comme Schumacher ne pratiquent pas le sport comme le commun des mortels. Mais peut-on pour autant parler de risques?

C’est un peu l’amalgame qu’on va faire : Schumacher c’est quelqu’un qui, forcément, skie a 100, 120 km/h, c’est quelqu’un qui va prendre des risques parce qu’il en a toujours pris toute sa vie. Non, pas du tout. Il était avec son fils sur un domaine skiable”, défend Alphand sur RMC.

Il est allé faire une petite incursion et puis, après, c’est un accident parce que tout peut arriver et donc je pense qu’il y a un peu de fatalité là-dedans et je ne pense pas, justement, qu’il était dans une phase où il était en train de prendre des risques”.

Il voulait profiter de la vie, profiter des choses qu’il n’avait pas eu le temps de faire. Courir en moto, faire du jet-ski, faire du cheval de manière assez agressive et engagée, faire du ski aussi dans des régions fabuleuses. Il ne voulait pas rester à la maison avec ses pantoufles, ce n’est pas le tempérament d’un ancien champion de ce calibre, de ce niveau. Il est dynamique, il est entrepreneur, il ne peut pas rester sans rien faire. Il était parti à la retraite et il a choisi de revenir deux ans après parce que ça lui manquait trop”, estime pour sa part Patrick Tambay, consultant F1 RMC et ancien pilote F1.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Patrick Tambay , Luc Alphand
Type d'article Actualités