Formule 1 GP des Pays-Bas

"La lumière jamais éteinte" à l'usine d'Aston, de retour sur le podium

Mike Krack salue le retour d'Aston Martin sur le podium, après un mois de juillet lors duquel son équipe a apparemment travaillé 24h/24, 7j/7.

Lance Stroll, Aston Martin AMR23, dans le garage

Après quatre Grands Prix de disette, Aston Martin a fait son retour sur le podium lors d'une course particulièrement animée à Zandvoort, toujours grâce à l'inévitable Fernando Alonso. Le vétéran a signé sa septième arrivée dans le top 3 de l'année grâce à une performance inspirée dans les conditions changeantes de la piste néerlandaise, donnant du fil à retordre aux Red Bull au volant d'une AMR23 revigorée.

Bien sûr, avec la pluie, il est difficile de tirer des conclusions sur le niveau réel affiché par le bolide vert, mais le directeur d'équipe Mike Krack est tout de même aux anges. Le Luxembourgeois salue le travail effectué à l'usine de Silverstone tout au long du mois de juillet, où il laisse entendre que l'activité était constante jour et nuit jusqu'à la fermeture obligatoire d'août, à une époque où l'utilisation des souffleries est fortement restreinte (actuellement 32 utilisations hebdomadaires soit 40 heures pour l'écurie britannique, dont huit heures lors desquelles l'outil est actif).

"Après tous ces podiums en première moitié de saison et des courses plus difficiles, nous sommes enfin parvenus à obtenir un autre podium lors d'un week-end très difficile, c'est super", se délecte Krack auprès de Motorsport.com.

Fernando Alonso, Aston Martin AMR23

Fernando Alonso (Aston Martin)

"Très bel effort de la part de toute l'équipe. Tout juillet, la lumière n'a jamais été éteinte au campus. Nous avons apporté de nouvelles pièces ici, nous en apporterons d'autres lors des courses suivantes. Nous voulons vraiment essayer de continuer à nous battre autant que possible dans cette lutte, et on verra où nous nous retrouverons à la fin." Cette lutte, c'est celle pour la deuxième place du championnat des constructeurs, où Aston Martin vient de revenir à 40 points de Mercedes grâce à cette belle prestation, disposant désormais de 14 unités d'avance sur Ferrari.

Cependant, Il n'y a donc pas encore de verdict quant aux évolutions apportées au plancher et au diffuseur de l'AMR23 aux Pays-Bas. "On essaie d'apporter des pièces à la voiture, mais forcément, avec les conditions difficiles que l'on a eues ici, ces conditions changeantes, l'analyse des données n'est pas facile non plus", concède Krack. "Mais tout semble aller dans la bonne direction. Je pense que nous avons fait un petit pas en avant à Spa, je pense que nous en avons fait un autre ici, mais nous devons le confirmer lors des prochaines courses."

Quant aux attentes pour le Grand Prix d'Italie, sur la piste la plus rapide de la saison qu'est Monza, l'incertitude demeure : "Il faut voir. Nous avons travaillé très dur ces dernières semaines pour améliorer la vitesse de pointe et le DRS de notre package, alors cela devrait être un bon test."

Lire aussi :

Propos recueillis par Adam Cooper

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Newey : Verstappen est parmi les plus grand pilotes de F1
Article suivant Hamilton équipier de Verstappen ? L'étonnante idée de Villeneuve

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France