Derrière l'incident Magnussen-Ocon, une vraie question de sécurité

L'incident survenu lors d'une séance d'essais libres du Grand Prix d'Espagne confirme les préoccupations vives et régulières des pilotes sur la question des tours lents.

L'incident survenu samedi dernier à Barcelone lors de la troisième séance d'essais libres va être suivi de discussions entre les pilotes. Une mésentente en piste avait débouché sur un accrochage entre Kevin Magnussen et Esteban Ocon, le Français endommageant fortement sa Renault à deux heures de la séance de qualifications. Il avait finalement pu y participer, tandis que les commissaires ont classé l'affaire sans suite. Elle soulève toutefois un problème qui doit être discuté prochainement entre les pilotes au sujet des différences de vitesse.

Lire aussi :

Dans ce cas précis, Magnussen était dans un tour lent pour refroidir ses pneus, tandis qu'Ocon était lui aussi dans un tour à vitesse réduite, mais pour faire monter ses gommes en température après être sorti des stands. C'est ce qui a créé la différence de rythme entre les deux hommes, puis l'incompréhension survenue entre les virages 3 et 4. Tous les deux ont évoqué un accident "malheureux" devant les commissaires, mais le phénomène a de nouveau été observé lors des qualifications, créant du trafic dans le dernier secteur avant certains tours rapides.

"Ce n'est pas vraiment acceptable d'avoir une file de voitures", déplore Ocon. "Si quelqu'un arrive à haute vitesse, ça peut être dangereux. C'est la tendance actuelle. Quand il fait chaud, nous sommes une minute plus lents dans un tour de refroidissement ou de préparation. C'est très, très lent. Nous devrions mettre une limite [de temps minimum]. Pour débuter mon dernier tour, j'ai presque dû m'arrêter. J'étais littéralement à 0 km/h au milieu de la trajectoire. C'est très, très extrême."

Directeur du GPDA (l'association des pilotes de Grand Prix), Romain Grosjean confirme que le sujet sera mis sur la table lors du prochain briefing des pilotes, le vendredi soir du Grand Prix de Belgique à Spa-Francorchamps. Le Français ne nie pas les préoccupations liées à la sécurité en raison du trop grand différentiel de vitesse de plus en plus souvent observé en piste lors de certaines séances.

"Ça a été soulevé lors du briefing des pilotes à Silverstone. Je pense que ça le sera à nouveau", explique-t-il. "Nous pouvons aller plus vite, mais nous n'allons pas faire un tour rapide supplémentaire. Oui, c'est une question de sécurité. Je vais vous dire une chose : on ne se sent pas en confiance du tout quand on pilote si lentement tandis que des voitures arrivent vite. Il y a des endroits où les rétroviseurs ne sont pas bons du tout. Concernant la communication radio, nous essayons de faire de notre mieux. Mais quand le delta de vitesse est d'environ 1'15 par tour, comme ça l'était à Silverstone, et qu'il est de 45 secondes ici [à Barcelone], c'est juste trop."

Cette situation est exacerbée par la situation pneumatique et par les fluctuations de températures dans les gommes Pirelli, qui contraignent les pilotes à ralentir énormément pour préparer un tour d'attaque.

"Nous devons perdre environ 30 degrés en un tour", détaille Grosjean. "Pour perdre 30 degrés, il faut aller le plus lentement possible, prendre le plus de temps possible, et ne pas générer de charge sur les pneus. Nous l'avons mentionné plusieurs fois, un jour il va arriver quelque chose. [Samedi] nous avons assisté à un moment un peu délicat. Heureusement, ce n'était pas à trop haute vitesse. Mais ça ne va pas."

partages
commentaires
Wolff : Soupçonner Mercedes dans l'affaire Racing Point "n'a aucun sens"

Article précédent

Wolff : Soupçonner Mercedes dans l'affaire Racing Point "n'a aucun sens"

Article suivant

McLaren a signé les nouveaux Accords Concorde

McLaren a signé les nouveaux Accords Concorde
Charger les commentaires
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021