Magnussen disqualifié : Haas espérait se faire prendre un tour

Directeur de Haas F1 Team, Günther Steiner a expliqué dans le détail les circonstances qui ont mené à la disqualification de Kevin Magnussen au Grand Prix des États-Unis.

Magnussen disqualifié : Haas espérait se faire prendre un tour

Kevin Magnussen a franchi la ligne d'arrivée au neuvième rang à Austin, à une grosse seconde d'Esteban Ocon et à 1'41 du vainqueur Kimi Räikkönen. Le pilote Haas a ensuite été disqualifié pour avoir dépassé les 105 kg de carburant autorisés sur l'ensemble de la course, avec en l'occurrence 170 g en trop.

Lire aussi :

Il s'avère que Magnussen a particulièrement attaqué pour tenter de prendre l'avantage sur Ocon lors des 15 derniers tours, sans succès, ce qui a contribué à sa consommation excessive. Surtout, dans ses simulations, Haas s'attendait à finir la course à un tour du leader, ce qui aurait permis d'économiser plusieurs kilos de carburant.

"Nous avons utilisé trop de carburant, si je peux enfoncer une porte ouverte", commente Günther Steiner. "Nous avons simplement pris un risque trop élevé, nous avons attaqué trop longtemps, et nous n'avons pas pu récupérer ça dans l'espoir que les leaders allaient peut-être nous dépasser et que nous serions à un tour, car nous aurions eu de la marge."

"Nous avons tenté d'attaquer Ocon, et ça n'a pas fonctionné. Même si nous l'avions passé, nous aurions économisé davantage après, mais nous avons continué à attaquer. Nous avons pris un risque trop élevé, c'était notre faute."

Sergio Perez, Racing Point Force India VJM11, et Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18 dans le parc fermé
Guenther Steiner, directeur de Haas F1

Steiner, qui tient à préciser que Magnussen n'est responsable en rien de cette mésaventure, ne regrette aucunement d'avoir joué le tout pour le tout – d'autant qu'il n'était pas forcément possible de prédire le fait que le rythme de Räikkönen allait se dégrader d'une demi-seconde au tour dans les dernières boucles.

"Avec le recul, j'y réfléchis !" s'exclame-t-il. "Bien sûr, à ce moment-là, on pense à tous ces scénarios, mais on continue de croire en sa capacité à économiser. Ça passe tellement vite. On se fait rattraper par les leaders, Räikkönen a passé deux tours juste derrière nous à presque nous prendre un tour, mais je pense qu'il devait économiser du carburant aussi, donc il ne pouvait pas attaquer davantage. La seule fois où l'on veut que le drapeau bleu soit agité, il ne vient pas !"

"Il s'est passé beaucoup de choses en très peu de temps, et c'est comme une stratégie : avec le recul, on ferait toujours mieux. Je ne cherche pas d'excuse, nous avons pris trop de risques et ça s'est passé ainsi. Mais il y a un stade où il faut attaquer, on ne peut pas rester derrière et regarder ce qui se passe. Nous l'avons fait et nous avons perdu, nous endossons cette responsabilité et passons à autre chose pour essayer de faire mieux ici. Il n'y a pas de regrets sur ce que nous avons fait."

Lire aussi :

Renault a fait le break

Toujours est-il que la conséquence est sans appel : avec l'abandon de Romain Grosjean sur accrochage au premier tour et la disqualification de Kevin Magnussen, Haas se retrouve à 22 points d'une écurie Renault qui a excellé à Austin – bien que l'appel concernant l'exclusion de Grosjean à Monza en raison d'un fond plat non conforme n'ait pas encore eu lieu. À trois courses du but, la quatrième place relèverait donc du miracle pour l'équipe américaine.

"Une bataille n'est jamais trop serrée, à mon avis, ça le rend intéressante. C'est pour ça que nous courons. Je pense que c'est pour ça que nous avons fait ça. Si la quatrième place nous était assurée ou bien hors d'atteinte, pourquoi prendrions-nous le risque ? C'est pour ça que la course est ce qu'elle est. Nous avons attaqué, parce que nous voulions accomplir quelque chose. Et nous avons échoué", déplore Steiner.

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires
Pour Sainz, la F1 doit tirer des leçons du départ d'Alonso

Article précédent

Pour Sainz, la F1 doit tirer des leçons du départ d'Alonso

Article suivant

Ferrari teste encore son fond plat, Red Bull copie

Ferrari teste encore son fond plat, Red Bull copie
Charger les commentaires
Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021