Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
41 jours
C
GP du Portugal
30 avr.
Prochain événement dans
52 jours
09 mai
Prochain événement dans
58 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
97 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
114 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
132 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
146 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
174 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
181 jours
12 sept.
Course dans
188 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
202 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
205 jours
10 oct.
Course dans
216 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
230 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
237 jours
07 nov.
Course dans
244 jours

L'étonnant mal de tête qui a contraint Magnussen à l'abandon

Épuisé par une boîte de vitesses récalcitrante à Imola, Kevin Magnussen n'a pas pu aller au bout du Grand Prix d'Émilie-Romagne.

L'étonnant mal de tête qui a contraint Magnussen à l'abandon

C'est à un abandon peu habituel qu'a été contraint Kevin Magnussen dimanche à Imola. Victime de violents maux de tête, le Danois a mis pied à terre à une quinzaine de tours de l'arrivée après avoir connu une course compliquée. Cette migraine, il la doit à des soucis de boîte de vitesses, avec lesquels il s'est longtemps débattu. En réalité, ces ennuis existaient déjà la veille lors des qualifications, mais Haas n'a pas pu remplacer la boîte, sans quoi une pénalité aurait été infligée et lui aurait fait perdre sa 17e place sur la grille de départ.

Lire aussi :

Magnussen n'a pas été épargné lors du premier tour, heurté par Sebastian Vettel à l'épingle de Tosa, ce qui l'a renvoyé en fond de peloton. Il a toutefois longtemps persisté dans cette course, maintenant un rythme intéressant par rapport à celui de son coéquipier Romain Grosjean. Jusqu'à ce que les secousses provoquées par la montée des rapports de boîte ne deviennent vraiment insoutenables. "J'ai un énorme mal de tête avec ces montées de rapport, c'est comme un gros coup de pied dans la tête à chaque fois", a-t-il fait savoir par radio dans le 44e tour. Trois boucles plus tard et après avoir essayé de tenir jusqu'à l'arrivée, Magnussen s'est rendu à l'évidence et est rentré définitivement au stand.

"Nous avions un problème avec la boîte de vitesses, et nous l'avions aussi eu [samedi] lors de mon tour rapide en qualifications", explique-t-il. "Ce problème est réapparu en course. Il était présent dès le premier tour, j'avais des montées de rapport lentes. Non seulement elles étaient lentes, mais c'était aussi comme un Big Bang. À chaque fois ça semblait aller pendant quelques tours, puis ça se recommençait à me secouer la tête comme un fou. À la fin, j'avais un énorme mal de crâne. Je l'ai dit à l'équipe et il n'y avait rien à faire à part continuer à se battre contre ça, alors ils m'ont fait rentrer."

Magnussen avait le sentiment d'avoir perdu tout espoir de jouer quelque chose d'intéressant en course dès son accrochage au premier tour avec Vettel. "Je suis parti en tête-à-queue au départ et c'était presque déjà fini, j'ai perdu énormément de temps pour revenir en piste", précise-t-il. "Le rythme était vraiment bon, bien meilleur que prévu, même avec ces montées de rapport qui nous coutaient une demi-seconde par tour. J'étais plus rapide que prévu, alors c'est une nouvelle fois frustrant."

Günther Steiner retient lui aussi "un dimanche après-midi quelque peu frustrant", alors que Romain Grosjean a terminé 14e après avoir écopé d'une pénalité de cinq secondes pour avoir enfreint trop souvent les limites de la piste. "On dirait qu'en ce moment, rien ne va dans notre sens", déplore le directeur de l'écurie américaine. "Pas seulement en ce moment, ça fait longtemps. Kevin qui s'accroche avec Sebastian au virage 7 et qui le met dans une position où il ne devrait pas être… Mais nous revenions bien à la fin. Ensuite il a eu des problèmes de boîte, que nous avions depuis les qualifications, mais la FIA ne nous a pas autorisés à changer les capteurs sans prendre de pénalité, donc ça allait contre nous."

partages
commentaires
Racing Point défend sa stratégie malgré le podium envolé

Article précédent

Racing Point défend sa stratégie malgré le podium envolé

Article suivant

Bottas n'a rien vu d'injuste dans la stratégie d'Hamilton à Imola

Bottas n'a rien vu d'injuste dans la stratégie d'Hamilton à Imola
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Lieu Imola
Pilotes Kevin Magnussen
Équipes Haas F1 Team
Auteur Basile Davoine
Pourquoi l'Aston Martin est plus qu'une "Mercedes verte" Prime

Pourquoi l'Aston Martin est plus qu'une "Mercedes verte"

Le lancement de la nouvelle Formule 1 d'Aston Martin était l'un des événements les plus attendus de l'intersaison, les fans se demandant quel serait le look de l'AMR21.

Les évolutions Williams qui pourraient inverser la tendance Prime

Les évolutions Williams qui pourraient inverser la tendance

Après avoir produit une voiture en progrès mais manqué les points l'an passé, Williams débute l'ère Dorilton Capital avec la FW43B et avec comme objectif de grimper dans la hiérarchie de la F1 dès 2021.

Formule 1
6 mars 2021
Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari Prime

Aston Martin : plus qu'une livrée verte, une structure à la Ferrari

La présentation de l'Aston Martin était sans doute la plus attendue cette saison, alors que les nombreux changements apportés à l'équipe s'étendent bien au-delà d'un simple travail de peinture sur la livrée. Mais il est vrai que l'équipe n'aura pas à opérer un redémarrage et peut construire sur de solides fondations.

Formule 1
4 mars 2021
Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso Prime

Les approximations qu'Ocon devra éviter avec Alpine et Alonso

Depuis son retour en F1, Esteban Ocon a connu une période difficile. De nouveaux défis l'attendent, puisqu'il a été rejoint par le double Champion du monde Fernando Alonso dans la nouvelle équipe Alpine. STUART CODLING établit une feuille de route à suivre pour franchir ce cap avec succès.

Formule 1
3 mars 2021
L'évolution récente des volants de Formule 1 Prime

L'évolution récente des volants de Formule 1

Les volants de Formule 1 ont drastiquement changé au fil des années, les pilotes disposant désormais de plus de contrôle, ce qui leur permet d'apporter les changements les plus subtils et de prendre l'avantage sur leurs rivaux.

Formule 1
2 mars 2021
L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren Prime

L'impact qu'ont déjà les nouveaux investisseurs de McLaren

L'accord conclu par McLaren avec MSP Sports Capital l'an dernier non seulement aide l'écurie à financer la rénovation de ses infrastructures, ce dont elle avait bien besoin, mais est également un signe de l'avenir de la Formule 1.

Formule 1
1 mars 2021
La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix Prime

La F1 à quatre roues directrices qui a failli rouler en Grand Prix

Pour la beauté du geste avant l'interdiction définitive de nombreuses aides en 1994, Benetton voulait faire rouler en Grand Prix sa B193C en fin de saison 1993, ce qui aurait fait d'elle la première voiture à quatre roues directrices à prendre un départ en F1...

Formule 1
28 févr. 2021
Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance Prime

Pourquoi Ferrari met fin à 50 ans d'absence au sommet de l'Endurance

Revenant dans la catégorie reine de l'Endurance après 50 années d'absence, Ferrari va s'engager en catégorie "Le Mans Hypercar" en 2023. La marque italienne dément tout lien avec le plafond de dépenses de la F1, mais il ne s'agit assurément pas d'une coïncidence...

WEC
28 févr. 2021