Magnussen fataliste, Palmer enchanté

Renault Sport F1 Team conclut la saison 2016 sur une séance qualificative mi-figue, mi-raisin au Grand Prix d'Abu Dhabi, où Jolyon Palmer a signé une belle performance en passant en Q2 mais où Kevin Magnussen n'est pas parvenu à s'exprimer.

Magnussen avait pourtant signé un 16e chrono plutôt encourageant lors de la troisième séance d'essais libres, mais le Danois n'est pas parvenu à réitérer cette performance en qualifications, auteur du 18e temps à quatre dixièmes de son coéquipier sur le tracé de Yas Marina.

"Nous manquions jusqu’ici de rythme à Abu Dhabi et la qualification du jour n’y a pas échappé", déplore Magnussen, qui a commis quelques blocages de roue lors de cette séance. "Ce n’est tout simplement pas mon week-end. Nous avions prévu trois runs, mais j’ai été appelé à la pesée et cela n’a pas aidé."

"Espérons que nous puissions avoir une bonne course. Beaucoup de choses peuvent arriver et nous saisirons la moindre occasion pour remonter."

Jolyon Palmer, en revanche, s'est illustré à Abu Dhabi. Le Britannique s'est classé 15e à la fois en Q1 et en Q2, prenant dans les deux cas l'avantage sur la Manor de Pascal Wehrlein pour un dixième de seconde. Palmer n'a fait mieux que deux fois cette saison, 14e à Melbourne et à Spa.

"Je suis vraiment heureux de la façon dont tout se déroule", se délecte-t-il. "Après le GP de Malaisie, j’ai toujours atteint Q2. C’est donc une belle série qui se poursuit aujourd’hui. Le circuit de Yas Marina n’est pas l’un de ceux qui nous convient le mieux, mais j’ai réalisé un excellent tour en Q1 avant de battre Wehrlein en Q2. La quinzième position est probablement la meilleure que nous pouvions obtenir."

Alors qu'Alan Permane, directeur des opérations piste, s'attend à des stratégies à deux arrêts privilégiant la gomme tendre pour l'ensemble du plateau, Jolyon Palmer a bon espoir de tirer son épingle du jeu pour le dernier Grand Prix de sa première campagne en Formule 1.

"Je pense que notre rythme de course est un peu plus solide, donc nous devrions être en mesure de remonter. S’il se passe quelque chose au départ et que nous gagnons quelques places, alors nous aurons le rythme pour y rester", conclut le pilote anglais.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Abu Dhabi
Circuit Yas Marina Circuit
Pilotes Jolyon Palmer , Kevin Magnussen
Équipes Renault F1 Team
Type d'article Réactions
Tags yas marina