Formule 1
27 juin
-
30 juin
Événement terminé
11 juil.
-
14 juil.
Événement terminé
25 juil.
-
28 juil.
Événement terminé
01 août
-
04 août
Événement terminé
C
GP de Belgique
29 août
-
01 sept.
EL1 dans
7 jours
05 sept.
-
08 sept.
EL1 dans
14 jours
C
GP de Singapour
19 sept.
-
22 sept.
Essais Libres 1 dans
28 jours
C
GP de Russie
26 sept.
-
29 sept.
Essais Libres 1 dans
35 jours
10 oct.
-
13 oct.
Essais Libres 1 dans
49 jours
C
GP du Mexique
24 oct.
-
27 oct.
Essais Libres 1 dans
63 jours
C
GP des États-Unis
31 oct.
-
03 nov.
Essais Libres 1 dans
70 jours
C
GP du Brésil
14 nov.
-
17 nov.
Essais Libres 1 dans
84 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
Essais Libres 1 dans
98 jours

Magnussen - Préférer Haas à Renault ne rallonge pas ma route vers le titre

partages
commentaires
Magnussen - Préférer Haas à Renault ne rallonge pas ma route vers le titre
Par :
3 janv. 2017 à 12:15

Pour Kevin Magnussen, le fait d'être passé de l'écurie d'usine Renault à l'écurie privée Haas ne va pas rallonger sa route vers la possibilité de se battre pour le titre mondial en F1.

Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team
Esteban Gutierrez, Haas F1 Team VF-16
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team
Romain Grosjean, Haas F1 Team
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS16

Alors qu'il était celui des deux pilotes 2016 titulaires à avoir le plus de chances de conserver son baquet, le Danois a choisi de refuser l'offre de Renault et de se diriger vers Haas, écurie arrivée en Formule 1 l'année passée ; un choix que son ancien équipier Jolyon Palmer a décrit comme "une erreur".

Mais pour Kevin Magnussen, la décision de rejoindre la structure de Kannapolis pourrait s'avérer aussi bonne que l'aurait été celle de rester chez Renault pour atteindre éventuellement, un jour, le Graal.

En effet, quand il lui est demandé s'il avait rallongé sa route vers le titre mondial en empruntant le chemin menant vers Haas, il répond : "Absolument pas. Mon contrat avec Haas ne dure pas cinq ans, et qui sait ce que Haas peut faire ? Et ensuite, après cela, les opportunités sont... il n'y a pas de limites. C'est vraiment à moi de voir."

"Je ne me suis pas mis dans une situation où cela pourrait être plus long. C'est le contraire. J'aurais pu rester [chez Renault] et avec l'espoir de rester jusqu'à ce qu'ils gagnent le championnat du monde, mais il n'y a aucune garantie qu'ils [le] remportent. Je pense que ça va prendre quelques années avant qu'ils soient capables de se battre pour ça. Donc je ne pense pas que ce soit plus long."

Le futur équipier de Romain Grosjean est optimiste au sujet des progrès que Haas va pouvoir faire après une première saison intéressante, notamment parce que l'écurie a annoncé avoir rapidement focalisé son attention vers la saison à venir et ses changements réglementaires importants.

"L'année prochaine sera leur seconde année. Ils vont apprendre plus. Ils se sont concentrés sur 2017 assez tôt. Ils ont dit cela dans les médias aussi, que dans les faits leur préoccupation principale était 2017, avant même leur première course. C'est suffisant."

Avec Oleg Karpov

Article suivant
Magnussen - Vandoorne "très chanceux" d'arriver en F1 maintenant

Article précédent

Magnussen - Vandoorne "très chanceux" d'arriver en F1 maintenant

Article suivant

Suspensions 2017 - Une lettre de Ferrari à la FIA sème le doute

Suspensions 2017 - Une lettre de Ferrari à la FIA sème le doute
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Kevin Magnussen
Équipes Haas F1 Team
Auteur Pablo Elizalde