Magny-Cours n'est pas encore mort

Ils étaient 6000 de plus que l'année passé, les amateurs de Formule Un qui se sont déplacés à Nevers Magny-Cours pour assister au Grand Prix de France de F1

Ils étaient 6000 de plus que l'année passé, les amateurs de Formule Un qui se sont déplacés à Nevers Magny-Cours pour assister au Grand Prix de France de F1.

78000 spectateurs en 2008, contre 72000 l'an passé, voila de quoi rassurer un peu plus quant à l'avenir de notre Grand Prix national. Car, malgré les incessantes rumeurs sur sa disparition, il devrait toujours avoir lieu, si la FFSA (Fédération Française du Sport Automobile) décide de l'inscrire au calendrier.

En effet, Bernie Ecclestone a déclaré hier à l'antenne de TF1 qu'il était contraint de retourner à Magny-Cours en 2009, parce que la FFSA dispose d'un contrat avec le FOM (Formula One Management) pour l'organisation d'un Grand Prix jusqu'en 2011. En clair, si les dirigeants de la Fédération Française du Sport Automobile souhaitent réorganiser un Grand Prix à Magny-Cours l'an prochain, il aura bien lieu.

Sans compter que le Conseil Régional de Bourgogne et le Conseil Général de la Nièvre ont déjà présenté un projet intitulé Magny-Cours 2, correspondant aux exigences de Bernie Ecclestone, à savoir :
- la construction d'une autoroute jusqu'au circuit
- la construction de plusieurs complexes hôteliers
- une reprise complète du bâtiment principal du circuit
mais aussi d'autres points que vous pouvez retrouver dans notre actualité du 3 avril dernier

"S'il y a un Grand prix de France en 2009, ce sera à Magny-Cours. Le reste c'est de la fiction pour l'instant," avait récemment expliqué Nicolas Deschaux, président de la FFSA dans une interview accordée à l'Auto hebdo.

C'est donc à lui et à son comité directeur de trancher sur l'avenir de notre Grand Prix national. D'ailleurs, une réunion aura lieu ce jeudi pour déterminer ce qu'il adviendra de Magny-Cours en F1, le temps d'analyser les chiffres de ce 58ème GP de France.

D'autres sites avaient fait part de leur intérêt d'organiser un tel événement, mais aucun dossier n'a pour l'instant été finalisé. Les rumeurs les plus folles annoncent un Grand Prix à Disney Land Resort Paris, mais il se murmure que la région ne souhaite pas accueillir la Formule Un.

Quoi qu'il en soit, le gouvernement de François Fillon refuse de construire un nouveau circuit. Ce qui n'empêche que le premier ministre, grand amateur de sport automobile, est déterminé à sauver la peau du Grand Prix de France.

Un début de réponse sur l'avenir de Magny-Cours jeudi donc.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone , Francois Fillon
Type d'article Actualités