La Malaisie va renoncer à son Grand Prix

Le Grand Prix de Malaisie de prolongera pas son contrat avec la Formule 1 au-delà de son engagement actuel, qui prendra fin en 2018.

Incertain depuis le mois dernier et une réunion organisée entre les actionnaires du circuit de Sepang et le ministre des Finances malaisien, l'avenir du Grand Prix de Malaisie s'obscurcit de plus en plus. La baisse des ventes de billets et des audiences TV a incité le gouvernement à remettre l'événement en question.

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Khairy Jamaluddin, avait déclaré que le Grand Prix était trop cher et que son pays devrait abandonner son organisation pour se concentrer sur l'accueil d'une manche MotoGP bien plus populaire. 

L'actuel contrat établi entre Sepang et la Formule 1 assure l'organisation du Grand Prix pour deux années encore, mais le ministre du Tourisme et de la Culture, Nazri Abdul Aziz, a fait savoir lundi que l'accord ne serait pas prolongé. 

"Le contrat actuel couvre la période 2016 à 2018. Une fois qu'il sera terminé, il n'y en aura plus", a-t-il annoncé. "Le public pour la F1 est en baisse et il y a moins d'attractivité désormais. Nous dépensons 300 millions de ringgits [environ 64 millions d'euros]. Les coûts pour accueillir la F1 se sont multipliés par dix depuis la première fois que nous l'avons reçue."

Cette nouvelle tombe au lendemain des déclarations de Bernie Ecclestone concernant d'autres Grands Prix, et plus particulièrement celui de Singapour, qui pourrait également quitter le calendrier.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Malaisie
Circuit Sepang International Circuit
Type d'article Actualités
Tags calendrier, sepang