Maldonado assure avoir un contrat pour 2016, avec ou sans Renault

Pastor Maldonado déclare ne pas savoir ce que lui réserve l’avenir chez Lotus, ou chez son éventuel repreneur Renault, mais précise qu’il possède un contrat en béton pour 2016.

Des rumeurs circulent selon lesquelles Maldonado et son sponsor, le pétrolier vénézuélien PDVSA, ne cadreraient pas avec les plans de Renault, si l’écurie Lotus était effectivement achetée par le constructeur automobile français. “Rien ne s’est encore passé,” a-t-il répondu à quand Motorsport.com l’a interrogé sur son avenir.

“Plusieurs rumeurs circulent, et je confirme que des négociations ont lieu. Je souhaite vraiment le meilleur pour cette équipe. J’ai un contrat solide jusqu’à la fin de la saison prochaine, alors tout devrait bien se passer, que Renault intervienne ou pas. Ils [Renault] sont les bienvenus”.

Poursuivre la collaboration

Interrogé pour savoir si Renault pouvait éventuellement ne pas vouloir de lui, Maldonado répond : “Pas de problème s’ils ne veulent pas de moi. La vie est parfois ainsi faite. Toutefois, l’information dont je dispose va dans la direction opposée. Je crois qu’ils désirent continuer à travailler avec moi. C’est le message que j’ai actuellement”.

Pastor Maldonado nous affirme ne pas avoir pris contact avec d’autres équipes de F1.

“Je ne sais pas. Pour le moment, je ne regarde pas ailleurs. On verra. Voyons ce qui arrivera au cours des prochaines semaines du côté de l’équipe. Il m’est difficile de m’exprimer, car nous ne sommes pas sûrs à 100% des plans de l’écurie, que Renault s’implique ou pas. Mais tout devrait bien se passer”.

Se tenir loin des distractions

Entre-temps, Maldonado espère qu’il n’y aura pas trop de distractions légales ou commerciales ce week-end en Italie, comme ce fut le cas à Spa.

“Je ne peux pas le garantir. Cela ne nous concerne pas. J’espère que nous pourrons procéder à nos programmes de travail habituel. Ce sont des moments difficiles pour l’écurie, ce n’est plus un secret. Comme équipe, nous travaillons dur pour compenser ces ennuis. La voiture possède un bon potentiel. Nous faisons de notre mieux. Nous sommes concentrés à faire du mieux que nous pouvons sur la piste”.

Pas de retard

Le Vénézuélien désire aussi faire taire les rumeurs qui veulent que son sponsor a interrompu ses versements à l’écurie dans l’attente de nouvelles sur son avenir.

Ceci est complètement faux. Je ne sais pas d’où vient cette rumeur. Et je ne parle pas que d’aujourd’hui ; je parle de l’histoire de PVDSA qui m’a non seulement soutenu, mais aussi une dizaine d’autres pilotes dans différentes catégories. Ce programme a commencé il y a plus d’une dizaine d’années. Il est donc très facile de s’informer de l’historique du versement des sommes dues aux différentes équipes au cours de toutes ces années.

“Ce programme sportif a été très bien planifié, et il n’y a jamais eu de retard dans les versements auparavant. Je ne comprends pas pourquoi il y aurait des problèmes maintenant. Toutefois, je n’en sais pas plus à propos des ententes contractuelles entre l’équipe et PDVSA. Je dis ce que je sais, car je connais cette entreprise depuis très longtemps. Cela n’est jamais arrivé auparavant, et je suis presque entièrement convaincu que cela n’arrivera pas dans l’avenir”.

Quand on précise que ces rumeurs concernent des versements destinés à la saison prochaine, il ajoute : “Je ne sais rien à propos des échéances de versements. Je peux vous garantir qu’il n’y a jamais eu de soucis à ce sujet dans le passé, et je crois qu’il n’y en n’aura pas dans l’avenir”.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Pastor Maldonado
Équipes Lotus F1
Type d'article Actualités
Tags contrat, saison 2016