Maldonado - Les critiques ne m'affectent pas

Régulièrement précédé d'une réputation qui n'est pas à son avantage, Pastor Maldonado a appris à faire fi des critiques et des commentaires négatifs

Régulièrement précédé d'une réputation qui n'est pas à son avantage, Pastor Maldonado a appris à faire fi des critiques et des commentaires négatifs. Le pilote vénézuélien, dont certains oublieraient presque qu'il fait partie du cercle fermé des vainqueurs de Grand Prix [Espagne 2012], se focalise sur les points positifs. Il juge également normal le fait que les fans puissent émettre le jugement qu'ils souhaitent à son égard.

"Imaginez si vous faites attention à tous les commentaires que les gens font. C'est impossible", souligne-t-il dans les colonnes d'Autosport. "J'apprécie les gens qui me soutiennent, qui sont nombreux, particulièrement dans mon pays et en Amérique Latine. Même en Europe j'ai de nombreux fans, notamment en Italie car j'y ai fait ma carrière [junior] là-bas."

Pour sa première saison avec Lotus en 2014, Maldonado s'est fait remarquer à plusieurs reprises en sortant de la piste, parfois même par maladresse, ou en s'accrochant violemment. Esteban Gutiérrez se souvient encore du mauvais moment passé à la sortie des stands de Bahreïn en avril dernier. Mais Maldonado n'en veut pas aux critiques qui ne l'épargnent pas, estimant qu'il n'est pas le seul du plateau à passer sur le grill.

"C'est sûr, il y a certains commentaires que je n'aime pas mais je ne peux rien y faire", rappelle-t-il. "C'est bien d'être libre de parler et de dire ce que vous pensez. Il y a même des gens qui ne sont pas contents d'Alonso. C'est juste un exemple, mais certains disent qu'il est arrogant. Pour moi c'est un bon gars et c'est un pilote merveilleux. Mais quand vous êtes sous les yeux du public, les gens peuvent donner leur avis. Il y a certains commentaires positifs, certains commentaires négatifs, mais ce n'est pas important pour moi."

Quant aux sorties de piste parfois trop nombreuses, Maldonado rappelle que l'erreur est humaine. A sa décharge, la Lotus E22 n'était pas non plus un gage de stabilité et d'équilibre l'an passé.

"Nous sommes humains. Même Ricciardo s'est crashé à Suzuka, pas seulement moi. On peut faire des erreurs, particulièrement quand on fait la course et que l'on attaque fort, et quand on n'a pas une voiture très stable c'est même pire."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Pastor Maldonado , Esteban Gutiérrez
Type d'article Actualités